• bouton partage

  • LE SILENCE EST AUSSI DU LANGAGE

    LE SILENCE EST AUSSI DU LANGAGE


    Mes lecteurs fidèles l’ont remarqué, j’ai publié le 10 mai un article intitulé « UNION POPULAIRE, C’EST QUOI CE MACHIN ? » et depuis plus rien. Vingt-huit jours de silence, 28 « d’abstinence ». Ce n’est pas de ma nature. La source d’inspiration serait-elle tarie ou bien plongé dans un grand désarroi idéologique serai-je en état de sidération ?

    Non, rien de cela. J’ai livré ma vérité dans cet article. Je ne veux pas insister. Je ne voudrais pas paraitre en campagne contre la « NUPES ». Je ne le suis pas. Je l’ai dit « je serai la plus heureuse des Cassandre si je me plantai misérablement ». Il n’y a rien à ajouter. Les dés en sont jetés. Je dirai ma suite après le scrutin.

    Un petit aparté toutefois : « L’amitié est à la démocratie et à la libre expression un ferment délétère. » Ces trois-là ne font pas souvent bon ménage. Quand vous émettez une critique à un, ou des, ami il a tôt fait d’en prendre ombrage. La fois d’après vous vous abstenez, vous imposez à votre pensée la mutilation du silence. Vous vous autocensurez. C’est comme cela que se fabrique les « pensées-uniques », « l’unanimisme » des partis, le « sectarisme » des coteries. Quand l’esprit de clan, « la famille », « l’entre-soi » l’emporte sur les exigences de la raison.

    J’avais averti, il y a de longues années déjà, dès la fondation de « La voie des sans voix », qu’elle serait le lieu des analyses iconoclastes et de la guerre à la pensée unique.

    C’est la règle à laquelle je me tiens en cette circonstance encore. J’ai écrit mon article du 10 mai, au risque de froisser des amis, m’attirer de nouvelles inimitiés, voire les foudres de quelques-uns. Il le fallait, pour être fidèle à mon engagement. Mais cette exigence observée point n’est besoin d’en ajouter une couche. Laissons aux faits et à l’Histoire le soin de trancher le débat.


    Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr ». Lundi 6AA juin 2022.
  • bouton partage