• bouton partage

  • POURQUOI ALLONS-NOUS MANIFESTER ENCORE AUJOURD’HUI, ET PROBABLEMENT DANS LES SEMAINES A-VENIR ?

    POURQUOI ALLONS-NOUS MANIFESTER ENCORE AUJOURD’HUI, ET PROBABLEMENT DANS LES SEMAINES A-VENIR ?

    (Allocution à la manifestation de Tours le samedi 2 octobre 2021.)

    Parce que depuis que nous manifestons, Contre : L’Obligation vaccinale et le « passe (sanitaire) », le gouvernement s’est muré dans le refus d’entendre et dans le déni et que nous devons lui « déboucher les oreilles » et le rappeler aux réalités.

    Nous ne sommes pas du bétail Nos corps, notre santé n’appartiennent pas à un Etat totalitaire. Nous voulons en disposer selon notre libre arbitre qui est le fondement de toutes les libertés.

    A ce jour, 24 000 européens au moins sont morts des suites de ces injections létales. Or vous savez la rétention de l’information ; Vous savez qu’en conséquences ces chiffres pourtant déjà terribles sont largement sous-estimés. Une lycéenne, une adolescente de 17 ans, une toute jeune fille qui ne courait aucun risque de la part du « corona-virus », est morte dans les Bouches du Rhône, le 21 septembre, 11 jours après sa première injection du poison Pfizer. Je pleure sur son martyre, J’ai honte pour ses bourreaux.

    Nous manifesterons parce que foin d’entendre les voix dissidentes ses « tyrans » ne songent qu’à les faire taire, multiplient les lois et les outils de censure ; dernière en date la création d’une « commission Ronner » censé lutter contre « le complotisme » c’est-à-dire contre la vérité d’autrui.

    Voltaire disait : « je ne suis pas d’accord avec vos idées mais je me battrai pour que vous puissiez les défendre ». Honte à ces français, honte à ce régime qui se prétend démocratique, et qui au pays de Voltaire ne songe qu’à faire taire leurs contradicteurs.

    Nous manifestons encore, et nous manifesterons, parce que, foin d’abroger le « passe (sanitaire), le gouvernement le proroge et qu’il devient évident que celui-ci, si l’on n’y prend garde sera pérennisé, « Ad vitam æternam »

    Or, nous ne voulons pas d’un tel régime de « filage » permanent des individus. Les français ne veulent pas être traité comme des « sujets », comme des parias, comme des repris de justices assujettis à un bracelet électronique.

    Il est exclu (hors de question) que nous acceptions de vivre dans l’univers carcéral que nous concoctent Macron et sa clique.

    Nous ne voulons pas d’une dictature

    Nous ne voulons pas d’un régime totalitaire

    Nous ne voulons pas de cette barbarie !

    NON ! l’heure n’est vraiment pas au repli mes amis. Elle est au contraire au rebond et à la contre-offensive aux manifestations, et pourquoi pas, à d’autres actions plus audibles encore.

    Ils ne veulent pas nous entendre ?

    C’est promis, ils nous entendront quand même.

    TOUJOURS DANS L’UNITÉ, PLUS NOMBREUX ET PLUS DÉTERMINES NOUS PROMETTONS DE LUTTER JUSQU’À LA VICTOIRE POUR RECOUVRER NOS LIBERTÉS ET NOTRE DIGNITÉ.

  • bouton partage