• bouton partage

  • MAIS OU SE TERRE DONC L’ÉTHIQUE JOURNALISTIQUE ? (Droit de réponse « ouvert et indigné » à « La Nouvelle République »).

    MAIS OU SE TERRE DONC L’ÉTHIQUE JOURNALISTIQUE ?*

    (
    Droit de réponse « ouvert et indigné » à « La Nouvelle République »

    « Droit de réponse » car tout citoyen a le droit et même le devoir, de rétablir la vérité, quand la presse fantaisiste (pour rester courtois) malmène celle-ci au détriment de l’éthique journalistique,

    « Ouvert et indigné » car le parti pris affiché ne donne guère à espérer que notre quotidien régional accepte d’insérer notre réponse.

    Le titre « il y a de tout dans les manifs en Touraine », respire à lui seul la mauvaise foi à plein nez. « Anti-passe, Gilets-Jaunes, antivaccin ». L’auteur de l’article voudrait catégoriser, saucissonner la manifestation en tronçons incompatibles, donner à penser à un « bric-à-brac », un « inventaire à la Prévert ». Pourtant, en vérité les choses sont limpides : il n’y a dans ces manifestations qu’une sorte de gens réunis sur trois thèmes unifiant : Le refus du passe sanitaire, le refus de l’obligation vaccinale, la défense des libertés.

    Il est certes vrai, la pluie y eu sa part, que la manifestation de ce 18 septembre comptait moins de monde que les précédentes. Il est écrit dans la « N.R. » « 1800 selon les organisateurs ». Et de poursuivre « contre 3.970 le 4 septembre dernier. ». Or, si l’on s’en réfère à la N.R. elle-même, celle-ci, en date du 4 septembre dernier donnait : « Selon la police municipale de Tours, la manifestation a réuni entre 1.500 et 1.800 personnes. Les participants annoncent de leur côté une mobilisation de 3.900 manifestants. …… ». En prenant comme référence les chiffres « organisateurs » afin de bien souligner la décrue, la N.R. valide donc ceux-ci et du même coup invalide ceux de la police municipale qui apparaissent pour ce qu’ils sont « fantaisistes » et « mensongers ».

    Parmi « Vingt-deux fossoyeurs, un amour, Le raton laveur et Une madame untel » (« inventaire », Jacques Prévert) le reporter de la N.R. parait avoir vu aussi des « black-blocs, » dans la manifestation. Tout d’abord, lorsque cette « espèce » est présente, ce n’est jamais dans les manifs mais à leur périphérie. Ensuite, il n’’y a jamais eu de « Black-Blocs » dans les manifestations anti-Passe à Tours. Il n’y a jamais eu de casse ni d’incident à l’exception de celui du 21 août, induit non par des black-blocs mais par des éléments « d’extrême gauche » parfaitement identifiés.

    Il est écrit encore : « Déjà dans la matinée, quelque 75 anti-passe sanitaires - mais vaccinés - avaient pris leurs distances en boycottant le rassemblement de l'après-midi, à l'exception du NPA ». A l’exception du NPA ? Notre reporter s’égare. C’est carrément l’inverse, c’est au contraire , le NPA qui est à l’origine de cette initiative lamentable et donc responsable de ce flop retentissant. L’inexactitude il nous semble est une faute grave pour un journaliste.

    Le premier devoir d’un journaliste nous semble-t-il c’est de ne pas tordre la réalité au gré de ses fantasmes. 75 personnes ont manifesté le matin. C’était sans aucun doute une tentative de division. Mais c’est surtout pour ses « initiateurs » un échec, un flop gigantesque. Une poignée d’activistes qui ne venaient aux manifestations de l’après-midi qu’avec l’intention de leur nuire, ont manifestés le matin et « boycotté » la manifestation de l’après-midi. En quoi est-ce une division véritable ? Ça ne s’est même pas senti. Ainsi à l’abri de leurs anicroches la « manifestation anti-passe », la seule, la vraie, ne s’en est que mieux portée. Non pas divisée la manifestation, mais libérée de l’hypothèque des agressions des diviseurs. La tentative de division a bien eu lieu, nous ne le nions pas, mais la division a échoué.

    « De l’extrême droite » aux « gilets-jaunes ». Comme il est surprenant cet intertitre. Y-a-t-il tout à coup quelque chose de contradictoire, une opposition irrémédiable entre Extrême droite et Gilets-Jaunes ? Comme c’est drôle ! N’est-ce pas, il y a trois ans, au prétexte de la présence de l’extrême droite dans le mouvement « G.J. » que celui-ci avait déjà été ostracisé par certains ?

    Eh oui, il y a parmi les manifestants anti-passe un petit groupe, « Des tours et des lys », classifié « extrême droite » qui manifeste posément et pacifiquement avec nous, depuis plusieurs semaines. Ces gens sont des citoyens français. Ils sont tout comme nous, et leurs motivations exactes n’a rien à voir là-dedans, opposés au « passe (sanitaire) et à la vaccination forcée. Comme tous les citoyens français ils ont le droit de manifester cette opposition et leur attachement aux libertés qui n’appartiennent pas en particulier à « une prétendue « Gauche » mais à tous les citoyens Français. Ils défendent les libertés et s’opposent au « passe » et à l’obligation vaccinale où voyez-vous la moindre incompatibilité à ce que nous manifestions ensemble ?

    Ce journaliste, après avoir vu « un bric-à-brac » hétéroclite là où règne en vérité l’harmonie et la clarté, se propose de découvrir. la seule cohérence de ces manifestations, apparente à son sens : « …la seule lecture homogène des revendications concernait la défense des libertés individuelles, portée par des anti-Macron. ». Tient une nouvelle catégorie ?

    « Anti-Macron » ? Serait-ce bien une espèce à part ?

    Le Passe (Sanitaire) est une agression immonde contre « les libertés », s’opposer au « passe (sanitaire) c’est déjà défendre les libertés. Toute la manifestation contre le passe (sanitaire) et pour la LIBERTÉ vaccinale défends donc « les libertés » et comme Macron est l’homme qui les agresse, qui les confisque, il est rien moins que naturel que toute la manifestation (non pas un petit groupe isolé) soit « anti-Macron ».

    Alors Monsieur efforcez-vous à l’avenir d’écrire de façon moins décousue, abstenez-vous de trop de fantaisies dans l’interprétation des faits et tentez de renouer avec l’éthique de votre métier.



    Patrick Seignon. 19 SEPTEMBRE 2021.(publié le 21 septembre 2021.)

    * Ce "droit de réponse" se réfère à l"article électronique de "la Nouvelle République du centre", paru sur sa page Web le dimanche 19septembe 2021? et apparemment signé Bruno Pille
  • bouton partage