• bouton partage

  • LA SOPHISTIQUE AU SECOURS DU MENSONGE

    LA SOPHISTIQUE AU SECOURS DU MENSONGE

    « La mortalité résultant du Covid est comparable chez les vaccinés et les non vaccinés », fait remarquer le professeur Didier Raoult.

    [B]Qu’est-ce à dire ?[/B]

    1) Que l’on peut attraper le Covid en étant vacciné.
    2) Que l’efficacité de la vaccination pour réduire les « cas graves » est contestable
    Alors les contradicteurs enragés de ce bon professeur Raoult plaident et ergotent de la manière obtuse et idiote qui était celle des écoliers médiévaux débattant au quartier latin du paradoxe de l’âne de Buridan. :

    « Une logique d’ordre arithmétique », affirment-ils.

    Ils n’hésitent pas pour se justifier de recourir à un sophisme* grossier et au jésuitisme** :

    « Il s’agit, nous disent-ils, d’une logique d’ordre arithmétique : vu que la proportion des vaccinés dans la population générale, qui donc peut toujours être contaminée et parfois développer des formes plus graves, est de plus en plus grande, leur part parmi les cas positifs augmente également. »

    Cette phrase ficelée comme un sachet de m… est presque incompréhensible. On se pause. On reprend son souffle. On remet les diverses propositions dans un ordre logique et intelligible, et hop, ça y est, on a décrypté :

    Vu que la population vaccinée est de plus en plus nombreuse il est logique que le nombre de cas de covid dans celle-ci soit de plus en plus nombreux. »

    Dung !..Dung !...Dung !...J’ai mal à la tête.

    Aucun doute en effet ; sur le plan arithmétique l’argument parait imparable ; Mais sur les plan médicaux et scientifique il parait surtout « abracadabrantesque ».
    Le vaccin, c’est fait pour ‘immuniser » contre la maladie, non ?

    Il ne devrait pas y avoir de cas du tout, sauf exception extrêmement rare, dans la population vaccinée. L’augmentation en nombre de celle-ci ne peut donc en aucun cas être une explication recevable de l’augmentation du nombre des cas déclaré parmi elle.

    Ceux qui recourent à de tels arguments fallacieux ne démontrent rien donc que leur cynisme sans bornes et leur grande mauvaise foi sans aveu.

    Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr. Lundi 5 juillet 2021.

    • Un sophisme est un raisonnement faux qui se présente avec tous les atours de la vérité
    ** On appelle jésuitisme un système de raisonnement fondé sur le mensonge et l’hypocrisie.

  • bouton partage