• bouton partage

  • « CONNARD VOUS-MÊME ! »

    « CONNARD VOUS-MÊME ! »


    Macron n’est pas content. Les dictateurs sont ainsi, insatiable de pouvoir et d’autorité. Etre obéit ne lui suffit plus ou pas. Il veut que ce soit « au doigt et à l’œil », immédiatement et de tous. On ne rechigne pas s’il vous plait, on ne regimbe pas ! Il ne veut pas entendre la moindre objection fusse d’une toute petite minorité. Silence sous les masqués !

    Je mettais fait cette remarque, il y a quelques matins déjà, et avait décidé d’écrire à ce propos. Or, ce matin-là même, sur tweeter je découvre que François Joffrin avait eu la même idée et m’avait en quelque sorte devancé.

    Il répondait à une des saillies déplorables dont Macron est familier, qu’il avait faite celle-là depuis la tribune de l’université de Paris-Saclay, dans l’Essonne, le 21/12/2021, regrettant la «défiance française» et la «traque incessante de l’erreur» d’une «nation de 66 millions de procureurs». Ce qui est soi dit en passant plus désobligeant encore, pour l’énorme majorité qui obéit depuis le début de la crise, et encore, aux injonctions démentes d’un pouvoir « parano. », que ça ne l’est pour la minorité contestataire dont je suis.

    Eh oui, il édicte, il commande, il humilie, il brime, il spolie, il paupérise, il ruine, les français, et il a encore l’outrecuidance d’exiger le silence. Il ne veut pas entendre la rumeur de la rue, ni d’ailleurs celle du métro.

    Le lendemain, en effet, 22/1/22021, vous remarquerez la parfaite synchronisation, l’académie de médecine lui vient en renfort qui « recommande de se taire dans le métro » (pour ne pas propager le covid 19) : « VOS GUEULE DANS LE RANG ! ON NE VEUT PAS VOUS ENTENDRE MOUFTER ! »

    Quelques jours avant, le 12/1/2021, c’est le journal « Le Point » qui l’a révélé, le même ostrogot, Macron pour ne pas le nommer, envoyait un « Tweet » à olivier Véran pour soutenir le moral de son ministre de la santé déprimé. Et il lui disait ceci : « Tiens bon, on les aura, ces connards ».

    Il s’indigne du grand nombre des français qui déclarent ne pas vouloir se faire vacciner contre le covid. Soit ! Les français rechignent et ça le fâche. Il a promis à ses amis des labos et de la finance que la France serait « championne du monde de la vaccination et leur ferait « gagner un pognon de dingue », il craint de devoir en rabattre. Il aurait pu dire à son ministre pour l’encourager, on va « réexpliquer » « on va faire de la pédagogie », « on va les convaincre », mais non, ce qu’il a dit c’est : « on les aura » ce qui peut signifier : « on les piègera », « on les contraindra », ou même dans son langage fleurit « on les b…… ». Bravo pour la démocratie, bravo pour le respect du code de la santé publique !

    En tout cas, qu'on se le tienne pour dit: se vacciner c'est "se faire avoir".

    Mais qui sont donc les « connards » visés ? Seulement les français qui contestent le bien fondé des politiques destructrices imposées au prétexte de la crise sanitaire, ou bien tous les Français indifféremment ? Quel que soient ceux visés cette formule insultante illustre fort bien la personnalité psychotique de son auteur.

    Alors comme dit le dicton qu’il « faut rendre à César….. », nous tenons ici à rendre sans attendre, retour de boomerang, ses « politesses » à ce petit « malhomme » : « Connard vous-même, monsieur Macron ».

    Et qu’on se garde de me dire que j’ai manqué de respect au président de la République lequel manque de respect à son peuple. D’ailleurs ne suis-je pas fort poli ? Je l’ai vouvoyé tout de même.

    Patrick Seignon. Lavoiedessansvoix.fr » Mercredi 27 janvier 2021.

  • bouton partage