• bouton partage

  • ads

    jal37

    Politique de confidentialité

    Auteur du sujet: jal37

    Politique de confidentialité - Données personnelles et cookies 1. INTRODUCTION Dans le cadre de son activité commerciale d’éditeur de presse...

    Dernier message par: Carlguart Hier, 16h07 Voir le dernier message
  • LS VEULENT VOUS VACCINER DE FORCE !

    ILS VEULENT VOUS VACCINER DE FORCE !

    Comme à l’approche des dates administratives d’ouverture de la campagne de vaccination « anti-covid » les français étaient de plus en plus nombreux (63 %) à déclarer ne pas vouloir se faire vacciner, dans un souci de « communication », afin de rassurer les gens, Emmanuel Macron déclara le 24 novembre 2020 que la vaccination ne serait pas obligatoire.

    PAS OBLIGATOIRE ? MAIS OBLIGÉE !

    Avant même qu’il n’est parlé des compagnies d’aviation, et à peine avait-il clôt son discours que Michel Édouard Leclerc… ; Déclaraient eux qu’ils exigeraient un certificat de vaccination pour l’accès des voyageurs à leurs avions ou des clients à leurs magasins. S’étaient une manière de rendre « Obligée » dans les faits une vaccination qui ne le serait soi-disant pas dans le principe. Depuis les choses se sont précisées. Le 14 janvier; lors d’une réunion virtuelle, de son Comité d’urgence l’OMS a émis de simples réserves circonstancielles, conseillant aux pays de ne pas exiger de preuve de vaccination des voyageurs à l’arrivée». Ce qui signifie que cette institution internationale valide au fond l’idée du passeport vaccinal. Seulement trois jours après, Charles Michel, chef du Conseil européen, lors d’une interview sur NPO Buitenhof le 17 janvier a déclaré «Je ne l’exclus pas ». Hier c’était le tour du professeur Axel khan, président de la Ligue nationale contre le cancer, d’en ajouter une couche : « L’instauration du passeport vaccinal est inévitable », a-t-il en effet déclaré à l’antenne de CNews

    Soyons donc clairs et précis : Un tel dispositif s’il devait voir le jour ne serait qu’un moyen de coercition des populations, une « obligation vaccinale planétaire » qui ne veut pas dire son nom.

    La défiance est grande face au « vaccin-génique » (C’est ainsi que l’a défini Madame A Henrion-Claude), mais aussi parce que de plus en plus de gens réalisent les en-dessous financiers inavouables qui motivent cette volonté (pugnace) de vacciner la quasi-totalité de la population mondiale.

    C’est pourquoi les promoteurs de la campagne vaccinale, craignant « un bide » gigantesque comme ce fut le cas en 2009 avec le vaccin anti H1N1, appellent les pouvoirs publics au secours (de leurs profits escomptés) en sommant ceux-ci de décréter l’obligation vaccinale planétaire que serait l’instauration d’un « passeport vaccinal.

    C’est pourquoi ces mêmes acteurs (grands laboratoires et grands financiers) avec la complicité des pouvoirs politiques veulent étouffer toutes les voix dissidentes qui pourraient faire enfler le « front du refus ». A cette fin ils n’hésitent pas user de représailles et de « censure » contre les professeurs Perronne, Toubianna, Raoult, Fourtillan,… mais aussi contre de nombreux autres médecins et chercheurs. Ils ont même osé, pas plus tard qu’hier censurer sur « You tube » une vidéo de madame Alexendra Henrion Claude, généticienne de renom, l’une des plus brillante chercheuse française, au demeurant spécialiste de l’ARN.

    L’A.R.N., oui vous savez ce fameux a.r.n.en cause dans le « vaccin » Pfitzer dit à « A.R.N. messager ». Un « messager » qui vient au plus intime de vos cellules donner l’ordre à celles-ci de produire les protéines étrangères d’un virus. Vous aimeriez en savoir plus, mieux comprendre, être édifié en toute clairvoyance ? Eh bien ils interdisent de parole la scientifique probablement la (en tout cas une des) mieux habilité à en parler.

    Que faut–il en conclure ? Ne peut-on pas déduire dès lors qu’ « Ils veulent vous vacciner de force », nous extorquer notre consentement en refusant de l’éclairer ?

    Plus de « libre arbitre », plus de « choix personnel », vous ne disposez plus de votre corps de vos vies. Votre « santé » ne vous appartient plus, elle est la propriété des pouvoir publics et des « grands laboratoires », leurs commanditaires, qui disent ce qui est « bon » pour vous et peuvent décider de vous vacciner à leur guise comme le fait un « ranchéro » avec son bétail.

    Or de telles dispositions sont contraires à tous les grands principes des relations humaines et démocratiques :

    1) C’est fouler aux pieds le principe même de la déclaration universelle des droits de l’homme qui stipule : « Article 13
    1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un État.
    2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays. »
    2) C’est bafouer les principes de la liberté du commerce qui stipulent entre autre qu’il est interdit (article 121 11 et 132 1 du code de la consommation) « de refuser à un consommateur la vente d’un produit ou la prestation d’un service, sauf motif légitime » définis par la jurisprudence.
    3) C’est carrément se « contrefoutre » du code de la santé publique dont le principe fondamental est précisément la liberté pour le patient de se soigner ou pas et du libre choix du choix du traitement. (Article L 111-4, alinéa 3) : « Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment. »

    Ils veulent nous vacciner de force ? Voilà bien la meilleure raison qui nous est faite de résister et de refuser.



    Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr » Mardi 19 janvier 2021.
  • bouton partage