• bouton partage

  • UNE PIQUE POUR UNE TÊTE

    UNE PIQUE POUR UNE TÊTE DE ....

    César a dit : « aléa jacta est ! », Ponce Pilate « je m’en lave les mains », « le bon roi » Henri IV « Paris vaut bien une messe » Cécile Sorel « l’ai-je bien descendu » ? Le comte d'Anterroches « Tirez les premiers messieurs les anglais » Charles De Gaulle a dit que « les Français sont des veaux ».et Cambronne a dit « Merde ! ».

    Un mot, une expression, une réplique, une attitude voire une simple ombre chinoise, comme Étienne de Silhouette Et c’est souvent toute la trace que laissent dans « la mémoire des siècles » les « personnages historiques », dont l’enflure dès qu’ils sont occis se dégonfle comme une baudruche. .

    Certes l’aptitude des peuples à « la résilience » les invitera à éradiquer au plus vite et de la façon la plus totale qui soit la calamiteuse empreinte de l’exécrable Emmanuel Macron.

    Pourtant, malgré cela, une expression restera dans le langage populaire qui traversera les décennies et les siècles à venir dont il n’est pas même l’auteur mais qu’il aura inspiré tout de même. En cela il n’a guère d’effort à faire en effet. Nul besoin à lui de se creuser la tête pour concocter le « sésame », cette « formule lapidaire et incisive du genre « l’État c’est moi ! » (*), qui lui ouvrirait toutes grandes les portes de la postérité, nul besoin non plus de mettre, comme fit nous dit-on le "bon roi Dagobert, sa culotte à l’envers. Toute sa morgue, son cynisme, son mépris, sa suffisance, sa posture hautaine, travaillent pour lui à inscrire sa cicatrice dans la mémoire collective.

    Les curieux devront aller dans Wikipédia pour redécouvrir le sens exact de cette expression entré dans le langage courant dont nul ne connaitra plus guère en ces temps ni le pourquoi, ni l’origine. On ne dira plus en effet « un jeune c.. » mais « un jeune macron ».



    Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr ». 1er janvier 2021.

    * Saillie attribué à Louis XIV.
  • bouton partage