• bouton partage

  • ads

    jal37

    Politique de confidentialité

    Auteur du sujet: jal37

    Politique de confidentialité - Données personnelles et cookies 1. INTRODUCTION Dans le cadre de son activité commerciale d’éditeur de presse...

    Dernier message par: Carlguart Hier, 16h07 Voir le dernier message
  • DEMAIN L’ACCENT DE MARSEILLE

    DEMAIN L’ACCENT DE MARSEILLE

    (Message personnel de solidarité avec les commerçants et les métiers de l’hôtellerie et de la restauration contre le confinement)

    A l’attention de monsieur Frédéric Jean-Jean, Secrétaire Général de l’UMIH 13, de tous ses adhérents, de tous les restaurateurs et débits de boissons et commerçants de Marseille et d’ailleurs, partout en France. Solidarité.

    Monsieur,

    Je viens de visionner la vidéo de votre colère que je partage totalement.

    La pandémie de Covid 19 a certes existé, il ne s’agit pas de le nier, mais elle a été volontairement exagérée et dramatisé afin de justifier certaines politiques antipopulaires.

    Une sorte de « pacte du diable » s’est noué à un niveau supranational entre les plus grands laboratoires occidentaux et certaine sphère politique, les premiers visant la réalisation de l’immense pactole d’une campagne internationale de vaccination, les autres projetant une accélération de la « concentration capitaliste », la récession drastique de la consommation et du revenu populaire, le développement massif du « e-commerce » et du « télétravail ».

    Le « confinement » n’a aucun rapport avec une quelconque volonté de protection des populations. Il s’agit en vérité, rien moins que, d’une attaque frontale délibéré contre l’économie populaire, les modes de consommation et de vie et les revenus des plus modestes.

    Non ! Les commerçants qui devront fermer boutique définitivement ne seront pas les « victimes collatérales » d’une crise sanitaire qui nous est tombe dessus. Ce sont les sacrifiés du « confinement » conçu par les gouvernements comme une arme létale contre le commerce de proximité et les métiers de l’hôtellerie et de la restauration. Ils veulent votre peau. C’est pourquoi vous avez raison d’être en colère, car à part les moutons je ne connais pas d’animal qui se laisse dépecer en silence. Contre les « exécuteurs il convient de se révolter.

    Vous manifesterez demain à Marseille. Je serai de tout cœur avec vous ? Mais permettez-moi de donner un avis : Ce n’est pas seulement la réouverture de vos échoppes et établissements qu’il convient de réclamer. L’ouverture en confinement ne serait pas d’une grande utilité. C’est la levée immédiate du confinement qu’il faut imposer. Vous,… Nous avons « une arme » » dont l’on doit à présent se servir, c’est celle de la désobéissance civile.

    Je vous souhaite courage et succès.

    Patrick Seignon.

  • bouton partage