• IDENTITÉ : "GILET-JAUNE"

      IDENTITÉ : "GILET-JAUNE"

      Qu’est-ce que les Gilets-Jaunes ? Des citoyens en colères bien sûr. Au fil des semaines, de nombreuses catégories sociales, professions, secteurs d’activité sont entré dans la protestation. Un grand nombre de « Gilets-Jaunes » satisfaits de leur statut de « citoyens en colères » parmi tant d’autres, et heureux de se fondre dans la multitude, estiment à présent inutile d’arborer le fameux gilet emblématique.

      C’est un tort. Nous voilà rendu au mois de décembre 2019 dans une action de grèves et de manifestations aux côtés de nombreux salariés venus sans ou avec leurs syndicats pour exiger le retrait du projet de réforme Macron de retraite à point ». Et ceux-ci ne voient que des porteurs de Gilets-Jaunes trop peu nombreux et disséminés. Pas d’un mouvement Gilet-Jaune cohérent qui marque par sa présence et par son empreinte.

      Cette discrétion des « G.J. » dans les manifestations est dommageable.

      Non pas tant au mouvement « Gilet-Jaune » qui n’a pas d’intérêts propres « de parti » à défendre, mais au mouvement tout entier qui a besoin de sa singularité pour affermir son unité et affirmer sa détermination.

      Par son caractère, « a-syndical », « apolitique » et inter catégoriel, le mouvement G.J. constitue en soi un appel au rassemblement de tous un « amalgame » puissant pour le maintien de l’unité et la construction de la convergence.

      Dans la suite du mouvement social en cours, des hésitations, des peurs peuvent surgir, des pièges peuvent-être tendus et des trahisons fomentées, qui mettraient à dure épreuve sa détermination à gagner. Il faut un « carré » de combattants déterminés, capable par son exemplarité et sa pugnacité, de rassurer ceux qui doutes et d’ouvrir la voie de la victoire.

      Le mouvement de grèves et de manifestations en cours c’est cristallisé sur le refus de la réforme du système de retraites. Celle-ci joue un moment le rôle de « revendication unificatrice ». Mais chacun le sait bien, en vérité, toutes les catégories sociales, chaque métier est entré dans le mouvement chacun avec ses revendications particulières. Cela peut-être un danger mortel pour la cohésion du mouvement tous ensemble si telle ou telle catégorie, négociant ses propres revendications, se laisse tenter par « une paix sociale séparée » au prétexte de concession (en monnaie de singe) que leur ferait le gouvernement.

      Mais pas d’alarme. Cela peut tout aussi bien être une chance inouïe, si isolant le dénominateur commun de toutes ces doléances revendications, angoisses et colères, nous en faisons le ciment unificateur de l’action.

      Or quel est-il se dénominateur commun ? C’est la volonté arrogante du capitalisme ultra-libéral d’imposer des coupes budgétaires drastiques dans tous les budgets sociaux, la récession des salaires et des pensions, la liquidation des services publics, dans le but unique, à l’autre bout de la chaine économique, de faire gonfler les taux de profits et les dividendes des actionnaires. Et cela nous fait une nécessité, non de limiter nos revendications à une posture strictement défensive de nos acquis et de nos retraites, mais à passer à la contre-offensive pour en finir avec le système capitaliste ultra-libéral.

      Or, ce message est spécifiquement celui dont est investi le mouvement des « Gilets-Jaunes ». Si l’on ne veut pas que le mouvement social s’enferre dans une posture défensive qui équivaudrait déjà à une demi-capitulation, il faut l’engager sur la voie de la contestation sociale globale. C’est notre responsabilité Historique dont nous ne pourrons venir à bout en nous effaçant. Plus que jamais le mouvement des « Gilets-Jaunes » doit se recomposer, se signaler, se redynamiser, se singulariser, serrer les rangs, appeler et convaincre

      Je vous en prie amis, revêtez votre Gilet-jaune, Serrez-vous en carrés dans les manifestations, avec vos propres pancartes banderoles et slogans. Munissez-vous de sonorisations, organisez vos propres prises de parole en fin de manifestation. Faites entendre vos voix vos idées, votre détermination à décrocher la victoire du peuple.



      Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr ». Mercredi 11 décembre 2019.