• JEUDI 5 DÉCEMBRE 2019 ON « GRÉVE » ! ON MANIFESTE !

      JEUDI 5 DÉCEMBRE 2019 ON « GRÉVE » ! ON MANIFESTE !


      Ce jeudi 5 décembre s’annonce comme une date marquante de la mobilisation populaire, comme le fut récemment le 17 novembre 2018 des Gilets-Jaunes. Elle s’annonce surtout, et c’est en cela qu’elle est prometteuse d’avenir, comme le premier acte de la convergence des luttes. De nombreuses professions et catégories sociales vont se retrouver « TOUS ENSEMBLE » dans les grèves et les manifestations, Syndicats et Gilets-Jaunes au coude à coude.


      C’est autour de la question de la « contre-réforme » du système des retraites voulu par Macron que va se cristalliser dans l’action ce premier manifeste vivant de la convergence des luttes.


      Mais chacun le sait bien, tous vont se joindre à cette action, professions catégories et secteurs sociaux, chacun avec de nombreuses autres préoccupations et revendications : Les effectifs, les conditions de travail, les salaires, la défense des statuts, la défense des services publics, de l’école publique, du système de santé, du droit du travail, des droits et de la dignité insultée des chômeurs, etc.

      Or, n’y a-t-il pas un lien entre toutes ses préoccupations et revendications, toutes ces anxiétés et toutes ces colères. Qu’est-ce qui par-delà la question des retraites, constitue la motivation commune de tout ce bouillonnement social ?

      Oui, il y a un lien évident. C’est le capitalisme ultra-libéral qui exige les coupes budgétaires, qui exige la récession drastique de la part des salaires pensions et autres revenus du peuple, dans le but, à l’autre bout de la chaîne de l’activité économique, d’accroître la part du « profit capitaliste » les dividendes servis aux actionnaires. C’est le capitalisme ultra libéral qui veut s’emparer de toutes les sphères de l’activité humaine, afin de réaliser des profits, sur la santé et sur l’école mais aussi sur la police, l’armée ou le système carcéral. Tout doit devenir marchandises, même le savoir et la conscience. ?

      C’est pour gaver les plus riches qu’ils imposent des conditions de travail inhumaines aux urgentistes, et partout ailleurs, qu’ils délocalisent les emplois, qu’ils vendent à l’étranger les bijoux de famille de la nation, qu’ils privatisent les services publics, qu’ils pillent les ressources de la planète, qu’ils humilient les travailleurs privés d’emploi, qu’ils traitent les anciens comme du bétail obsolète et à charge.

      C’est une nécessité, c’est une urgence, c’est un devoir pour le peuple de stopper cette machine infernale qui va nous réduire à l’indigence.

      Cette journée du 5 décembre, 1er manifeste de la convergence des luttes, doit se poursuivre par une lutte plus vaste, plus convergente, plus unie et plus déterminé encore, pour faire plier ce gouvernement, en finir avec Macron et la politique ultra libérale.

      Nous voulons inventer avec vous tous, le peuple, une nouvelle République vraiment démocratique, populaire et solidaire.

      Patrick Seignon. Gilet-Jaune à Loches. 3 décembre 2019