• VŒUX D’ANNIVERSAIRE POUR LES GILETS-JAUNES

      VŒUX D’ANNIVERSAIRE POUR LES GILETS-JAUNES

      «Il y a deux sortes de gens. Il y a les vivants et ceux qui sont en mer » a chanté Jacques Brel. Il y a deux sortes de gens dirai-je, à mon tour, mais tous sont en mer, flottent sur l’immense fleuve de l’existence. Or, tous ne flotte pas de la même façon.

      Il y a ceux qui dérivent et ceux qui tentent au moins de naviguer. Il y a ceux qui se laissent porter au grès des courants contingences et tempêtes et ceux qui s’efforcent de se fixer un cap et de rester maitres de leur trajectoire. Il y a les navires grands et petits mais toujours pugnaces et fiers et les « bois flotté » qui dérivent au gré d’un destin qu’ils ne tentent pas même de maitriser.

      Je m’exaspère et pleure sur les destins sans âme de tous ces « bois flottés » qui ne sont qu’existences à la dérive.

      En jaillissant sur les ronds-points le 17 novembre 2018 le mouvement des Gilets-Jaunes, à défaut de victoire immédiate, a appelé à la conscience politique tout un peuple de « bois flotté » qui s’est équipé de boussoles et de gouvernails, et métamorphosé ainsi en une immense flottille qui navigue depuis vers les horizons nouveaux qu’elle s’est elle-même assignés.

      Je m’émerveille de cette grande armada de petits bateaux qui a mis le cap de sa bonne espérance vers un avenir à inventer.

      Prendre son destin en main, tenter de maitriser sa trajectoire de vie, même si assujettis à la force des éléments on y parvient pas toujours, voilà où se situe la fierté des êtres et la véritable liberté.

      Naviguez donc « petits navires » jaunes, ne craignez ni les embruns ni les récifs ni Charybde ni Scylla, ni le Fromveur de "la Jument" ni les vents contraires. Au bout de votre Odyssée magnifique le havre d’un monde nouveau sera votre destinée.

      Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr »[/JUSTIFIER]