GILETS JAUNES
NOUS LAVONS VU VENIR DE LOIN

Voil ce que nous crivions dans ces pages le .. 2017, dans le cours mme de la campagne lectorale des lections prsidentielles.

Venu aux commandes du navire France , le dangereux pilote de pdalo que nous avons lu en 2012, nous a conduit, droit sur les rcifs. Sauve par lui de Charybde, la menace lectorale du F.N. la France va bientt se fracasser en Scylla, lcueil de la fracture sociale . Etonnant non ?

Je vous invite chers amis lecteurs, lclairage des vnements en cours, une tonnante petite rtrospective

Nous avons regroups, dans le dossier ci-dessous,12 articles crits par nous et parus dans les colonnes de la La voie des sans voix entre les Vendredi 5 mai et 6 octobre 2017 Vous y dcouvrirez que la crise sociale actuelle tait annonce dans nos pages ds le temps de la campagne lectorale prsidentielle de 2017, et en un cri assourdissant la veille mme de llection de Monsieur Macron, et que nous navons cess de lannoncer depuis.

Il est courant dentendre dire prsent que personne navait vu venir la crise. Vous pourrez alors tmoigner que cela est faux. La voie des sans voix certes ne pouvait savoir la forme bien concrte que celle-ci prendrait et fortiori quelle se parerait de gilets-jaunes, mais elle en avait dcrites les causes et annonce limminence un an et demi en avance.

Les nouveaux lecteurs d prsent, qui dcouvrent nos domaines la faveur de lactuel mouvement des gilets jaunes , seront tonns et ravis de cette dcouverte, et prendront nous en sommes sr, un grand plaisir la lecture de ceux-ci.
Nous avons mis en rouge et souligns les passages les plus significatifs aux pronostics politiques et historiques les plus incontestables.


Nous vous laissons juges. Bonne lecture.

Patrick Seignon. lavoiedessansvoix.fr . Jeudi 6 dcembre 2018.









PYRRHUS ET LE PHNIX

(Petit conte pour une seule nuit)

Nous avons crit hier que la qualification dEmmanuel Macron en tte du premier tour des prsidentielles 2017 tait la victoire de Franois Hollande. Nous lavons mme qualifie de revanche , or le terme qui convient mieux, et que nous vous livrons aujourdhui est Vengeance .

Franois Hollande est un homme mchant et hargneux qui na pas support dtre conduit par Marianne et a dcid pour se venger de la traiter comme une traine . Mais a ntait pas encore suffisant pour apaiser ses rancurs. Il voulait plus, se venger aussi des enfants de Marianne, les Franais, des frondeurs , de tous ceux de droites et de gauche qui lavaient mal men. Or Franois Hollande avant de quitter le pouvoir rvait aussi de laisser une autre marque dans lHistoire que le souvenir dplorable de son quinquennat. Que ne ferait-on pas pour graver son nom dans les manuels ?

Afin de marquer les esprits et de sassurer une survie mmorielle, de tous temps nos rois et grands hommes , et certains petits aussi pour paraitre grands, nont pas manqu de crativit. Clovis fendit le crane dun pauvre homme coupable davoir casser un vase, Dagobert a mis sa culotte lenvers , Henri III sesclaffa aprs avoir tendu De Guise quil tait encore plus grand allong que debout, Henri IV promis une poule au pot chaque Franais, Louis le quatorzime dcrta ltat cest moi , Bonaparte traita Talleyrand de merde dans un bas de soie Plus lapidaire Cambrone dit tout simplement Merde le Prsident Flix Faure savisa de perde sa connaissance llyse, Paul Deschanel descendit du train en pyjama en pleine nuit au passage niveau de Montargis, . Mitterrand ordonna ldification de quelques monuments sa mmoire et Chirac le muse des arts premiers. Quant Franois Hollande il voulait la fois se venger de la France et des franais et sassoir dans la postrit, Il lui fallait donc faire dune pierre deux coups . .

Cest la manire de Pyrrhus quil sest enquit dimprgner la mmoire collective. Regardez, mais regardez donc la terre brle au terme de son mandat. Il a dtruit le P.S., Il a incendi les Rpublicains , il a rduit en cendre luvre institutionnelle de 50 ans defforts de Mitterrand Chirac et lui-mme runis, en dlgitimant les primaires , en dvalorisant le quinquennat, en tuant le bipartisme et lalternance politique. Aras tout cela, rduits en cendres, et mme luvre du Gnral De Gaulle et du pre Debr, la constitution de la 5me Rpublique, branle et qui menace de scrouler prsent. Ainsi ajouta-t-il au dplorable bilan de son quinquennat la dsolation dun paysage politique ravag, vritable scne dApocalypse institutionnelle.

Or, monsieur Hollande avait gard, secrtement enferm, dans une boite de Pandore, dans son cabinet noir de llyse, un Gnie , probable cadeau de son ami le roi dArabie Saoudite. Il ouvrit la boite un peu de temps avant et mit le feu aux ruines. Le feu est purificateur. Nest-il pas la fois fin et dbut ? Rome incendie nest-elle pas promesse dune nouvelle Rome ? Le Gnie vint alors se coucher dans lincendie, brla et rapparu sous la forme dun oiseau de feu, ctait un Phnix . Or il y a un hic comme cest souvent le cas dans les histoires de sorcier et dapprentis, et dans les contes des mille et une nuits . Le Bel oiseau de feu ressemblait sy mprendre la vieille corneille qui croassait encore sur le perron de llyse et le peuple en colre vocifrait quil allait plumer les deux.


25 avril 2017.



IL EST TROP TARD POUR AVOIR PEUR.



Comme Chacun sait, la peur et une motion faite pour nous prvenir du danger et nous permettre dy chapper ou nous mettre en mesure de lui faire face. Mais quand le danger est l et quil ny a plus moyen de lviter, alors la peur ne sert plus rien, elle est mme dangereuse et contre-productive cause de son effet ttanisant A ce stade il ne convient plus davoir peur, il faut faire face et se dfendre.


*

Avec ltrange squence lectorale que le pouvoir sortant vient dimposer aux Franais, nous voil acculs au fond dune impasse face deux dangers imminents dont lun na rien envier lautre. Et chacun des deux serpents tente de nous convaincre, quil est moins pire que lautre. Nous met en demeure dopter pour la peste ou le cholra, de choisir le mode auquel nous prfrons tre boulots , de cautionner par notre vote la nature de notre propre martyre.

Il nest pas vrai en effet que le danger que reprsente Macron pour les salaris et classes populaires et pour la souverainet du peuple soit moins grand que celui que reprsente Marine Le Pen pour les partisans de la mondialisation sauvages et pour la morale rpublicaine. Cest mme linverse qui est le plus probable. (Dautant que le danger Lepenniste nest plus ce quil tait. Nous y reviendront demain)

La thse idiote sur laquelle ils se fondent est que le rejet des franais est celui dune classe politique use et corrompue et de lalternance droite gauche au service dune seule et mme politique. Ils prtendent y remdier par une sorte de melting-pot politique o tout le monde se retrouverait uni par-del les vieux clivages droite/gauche, ciment par lopposition commune au danger Lepenniste .

Mais gardez-vous de lirrationnel, respirez un grand coup et essayez de rflchir posment un seul instant : Si les Franais en ont soup du systme de lalternance, de la relve alternative droite/gauche, cest bien parce que ce systme avait pour finalit de les tromper et de toujours faire la mme politique pour le plus grand profit des possdants. Or que proposent-ils, de se runir tous ensemble dans une sorte dUnion Nationale nausabonde, den finir avec le clivage droite/gauche, oui mais, pour faire encore et toujours et en pire la mme politique au service de la Finance.

Alors, pourquoi voudriez-vous que les franais adhrent davantage cela ? Parce quils les prennent pour des idiots et quil suffirait de mettre en tte de proue du navire de la finance le visage juvnile et le regard transparent dun androde, pour leur faire croire quil sagit dun nouveau bateau ? Et pire encore. Nest-ce pas se foutre carrment des Franais que de proposer comme remde au rejet de la collusion droite/gauche, laffichage dune collusion impudique, le mlange des genres dans une vaste union orgiaque

Le Danger macroniste est bien pire. Car la politique quil sapprte faire sattaque notre contrat social et menace de dtricoter toute la rglementation et les quilibres sociaux. Elle ne peut quaccroitre les colres dj accumules et amasser les matriaux dune explosion sociale cette fois incontrlable.

Quest-ce ? De quoi rsulte le danger lepenniste tant point ? De quarante annes de trahisons des intrts et dhumiliations des classes populaires. Et quel remde de cheval proposent-ils ?... Den prendre pour cinq ans encore et en pire.

Le danger macroniste quils opposent est pire car sous prtexte de nous en prmunir il creuse encore un peu plus le trou de la Rpublique et jettera la France, mais cette fois dans le contexte dune crise sociale exacerbe, dans les bras du FN.

Alors, Le Pen ou Macron ? Macron ou Le Pen. Le danger, ou plutt les deux dangers sont l face nous et il ne sagit pas de choisir lun ou lautre. Il faut se mettre en dfense et nous prparer lutter contre lun et lautre. Et la premire disposition prendre dans ce sens cest de refuser laffaissement moral que constituerait la caution que nous apporterions lun ou lautre par nos votes.

Abstention, vote blanc, vote nul, vote Mlenchon au deuxime tour ou carton rouge qui sont des votes nuls aussi, quimporte ! Mais pas une voix populaire, pas la moindre caution pour lun ou lautre de ces deux dangers

.

Mercredi 26 avril 2017.



RVALUATION DU DANGER LEPENNISTE

En scnarisant la rupture avec son Papounet , Marine Le Pen sest mise labri pour lessentiel des amalgames faciles des diaboliseurs . Cela a fort bien fonctionn. Mais lestablishment politique au service du systme financier na pas dautres arguments vraiment oprationnels que la diabolisation pour lutter contre le F.N. Cest pourquoi ils ont entrepris de dire quil navait pas chang, que ctait toujours un parti dextrme droite xnophobe et fasciste, populiste, europhobe (Ah le gros mot) Nationaliste, etc.



Il est temps de cesser de dire des neries propos du Front National. Nous ne sommes pas dans les annes 1920 1930. Nous assistons certes en Europe une pousse lectorale des partis dit populistes , de droite dure, mais cela na rien avoir avec le Fascisme de lentre-deux guerres. Cest la gravitation qui dtermine le poids. Mme lourds, les objets ne psent rien en apesanteur. Cest le contexte historique qui fit le fascisme des annes trente. Or, quel tait-il ce contexte ?

En arrire-plan il y avait la premire guerre mondiale, les destructions en Europe, des millions de morts et de mutils, la victoire arrogante de la France et de lAngleterre et le rglement inique du conflit par les traits de Versailles, de Saint-Germain et autres, qui pitinaient les empires Austro-Hongrois et Ottoman, mettait lAllemagne en coupe rgle, dchirait et humiliait les peuples. Et puis, rponse des peuples la barbarie imprialiste il y eut la grande rvolution Russe, et dans son sillage la monte rvolutionnaire gnrale en Europe sous le drapeau du communisme. Alors ces deux phnomnes conjugus en engendrrent un autre. Les plaies et rancurs hrites de la guerre et exacerbes par la grande dpression (crise conomique de 1929) fournissaient les matriaux et la peur du communisme le motif idologique.

Tout un peuple en colre fut enrl dans des partis violents dun type nouveau, dont le mobile essentiel tait la lutte anti rvolutionnaire contre le monde ouvrier et le communisme. Cest en Italie dabord, secoue par une puissante vague de grves, que ce mouvement politique se formalisa. Les adhrents constituaient des groupes de choc pour faire le coup de poing ou de feu contre les piquets de grves. Ces groupes furent nomms Faisceaux do a driv le mot Fascistes . Mais lessor du fascisme ne sexpliquerait pas sans prendre en compte son financement et son instrumentalisation par la bourgeoisie Italienne.

Le Fascisme est donc avant tout un mouvement anti-communiste et contre-rvolutionnaire violent. Les faisceaux Italiens, les SA allemands taient des organisations paramilitaires qui nhsitaient pas frapper ou tuer les militants communistes et syndicalistes. Et si le danger Fasciste, dans sa version hitlrienne a pris toute la dimension et la signification historique catastrophique que lon sait cest parce quil fut sustent, financ et politiquement soutenu par le capitalisme dominant et lglise de Rome comme instrument de guerre contre le communisme et la rvolution Russe des sans Dieu .

Rien de tout cela dans le contexte daujourdhui. Le communisme nest plus dactualit immdiate et la rvolution ouvrire ne menace pas lordre existant. Je ne sache pas quaucun parti populiste de droite europen possde une quelconque organisation paramilitaire, ni quils sattaquent violemment aux syndicats ni aux piquets de grve si peu frquents dailleurs. Quant la fraction dominante de la bourgeoisie, la bourgeoisie financire, elle ne soutient pas pour linstant le F.N. mais le combat au contraire. Il ne saurait y avoir de Fascisme en dehors dun tel contexte. Le Front National nest pas un parti fasciste car il ny a pas actuellement de mouvement Fasciste. Il faut donc en finir avec pareille caricature, car ce nest pas un bon moyen de lutte politique. Et il convient den venir une analyse plus scientifique et plus quilibre de ce quest vritablement le F.N.

Pour ne pas tre fasciste le Front National, du point de vue ouvrier et marxiste rvolutionnaire, nen mrite pas moins dtre combattu, essentiellement cause de sa manire dapprhender les problmes lis limmigration. En effet celle-ci est en quelque sorte instrumentalise par lui comme un leurre pour dtourner la colre populaire de sa cause vritable lexploitation capitaliste. Cest en quoi le F.N. reste un parti de droite dure, un dfenseur de lordre capitaliste existant et pourrait dans des circonstances particulires jouer le rle dultime rempart de dfense de la socit capitaliste librale, comme le firent antan les partis fascistes. Mais nous sommes bien loin dun tel scnario.

Or, mme l, sur cette question si sensible de limmigration, la critique des positions du FN qui lgitiment la xnophobie ne nous oblige en rien nier crnement que limmigration laborieuse, tout comme dailleurs les travailleurs dtachs de lespace europen, est instrumentalis aussi par le systme libral comme moyen de peser la baisse sur les salaires nationaux. Dire cela et le combattre ce nest pas tomber dans la xnophobie ni dans le discours anti-immigration, cest au contraire le juste moyen de sen prmunir. Il faut cesser de se laisser abtir par les raisons que commande le systme, en vrit pour la dfense de ses intrts propres gostes.

Il est hors de question de combattre des ides ou des dispositions programmatiques du F.N. avec lesquelles nous sommes en vrit daccord, au seul prtexte idiot que le F.N. les dfend. Et de ce point de vue le programme conomique et social du F.N, (un seul exemple retour la retraite 60 ans quand lAndrode des Banque dfends lui la destruction totale du systme de retraite par rpartition) est bien plus proche de nos ides et de nos intrts que celui de Macron, et il ny a pas de honte ladmettre.

Alors certes, les cercles dirigeants, lestablishment politique crient au loup, au danger Lepenniste, la catastrophe que serait la sortie de lEurope et le retour au franc. Mais ce dont ils ont peur en vrit cest moins du sort fait aux immigrs que de la remise en question de cette politique ultra-librale de lEurope qui leur rapporte si gros et cote si cher au peuple den bas. En quoi dites-moi serions nous nous autres salaris, ouvriers ou paysans concerns par la dfense de cette Europe capitaliste librale qui met en concurrence les salaris et les agriculteurs pour tirer les salaires et les prix vers le bas et liquider les acquis sociaux ?

La rformer ? Mais ce nest pas possible. Elle est leur instrument, elle leur appartient, et elle na dautre finalit que de les servir. Alors bien sr une Europe ouvrire et sociale, je suis pour, mais il sagit de tout autre chose dont lavnement ne peut rsulter que dune insurrection des peuples europens.

En ltat actuel des choses nous navons aucun intrt dfendre leur Europe. Le retour au franc ? La parit des monnaies (sauf lEuro) est toujours fonction des conomies relles. Cest donc une btise que dagiter lpouvantail. Pour les travailleurs, les salaris, les classes laborieuses, payer en francs ou en euros ne change quasiment rien. La Fermeture des frontires, le protectionnisme, le repli sur soi ? Pipeau ! Les changes internationaux nont pas commencs avec la cration de lEurope dans les annes 50 ni avec lultra-libralisme et la mondialisation des annes 90. Ils ont exist et se sont amplifis de tout temps depuis la plus haute antiquit, et il en va de mme de la circulation des sciences et de la culture, les tudiants et les savants nont pas attendu Erasmus pour sillonner lEurope et le monde. Je ne sache pas que le protectionnisme qui tait alors la rgle gnrale est empch lexplosion du commerce mondial quont connu les 19me et 20me sicles.

Il avait par contre une vertu, celle de ne pas aller chercher 12 000 kilomtres ce dont on pouvait disposer 20. Le protectionnisme est en vrit, cause du dveloppement ingal des conomies, absolument ncessaire et salutaire mme pour les peuples et les nations. Sans protectionnisme les pays dAfrique, dAsie ou dAmrique Latine ne pourront jamais dvelopper des conomies quilibres, atteindre lautosuffisance qui est la condition pralable indispensable de toute indpendance politique. Cest dailleurs un mouvement de retour au protectionnisme quon entreprit rcemment plusieurs pays africains afin de se dgager de lemprise nocoloniale des grandes puissances. Protectionnisme puissance dix : une des premires mesures quinstaura la Rvolution Russe, afin de dfendre ldification conomique, fut Le monopole dtat du commerce extrieur sans lequel lUnion Sovitique eut t rduite au statut de colonie des puissances occidentales. Alors, quon en finisse avec la culpabilit de ringardisme que le libralisme sauvage a insinu dans les ttes, selon lequel le protectionnisme conomique serait pch , et qui tmoigne en vrit de la manire dont lidologie capitaliste librale a coloniss les esprits.

LEurope a t cre aprs la deuxime guerre mondiale, pour tablir la paix. Et a a march nous dit-on. Voil bien ce que lon appelle un poncif. Et Le Front National est un parti nationaliste et le nationalisme cest la guerre. En voil bien un autre. Cest sur ce thme aussi faux quil est idiot, que Manuel Macron a semble-t-il dcid de sappesantir. Le F.N. parti nationaliste serait donc, en raccourci, le parti de la guerre comme en 1914, parce quil sopposait la guerre Jaurs fut assassin. Jean-Jaurs qui disait que limprialisme portait la guerre en lui comme la nue porte lorage . Limprialisme et non le nationalisme. Limprialisme il est vrai instrumentalisa le sentiment national et le patriotisme pour enrgimenter les peuples. Tout comme il instrumentalise aujourdhui lIslam sunnite radical pour faire la guerre aux rgimes laques arabes et lIran Chiite. Tout comme il instrumentalise laspiration des peuples plus de dmocratie pour fomenter maintes menes agressives contre les rgimes qui ne lui conviennent pas.

Partis nationalistes gale guerre ? a nest pas sur des clichs dailleurs dj anciens quil convient de se dterminer mais sur les ralits objectives du moment. Et quelles sont-elles ? Revenons donc un peu au prsent. F.N. gale Parti nationaliste gale guerre . Ce nest pas ce que jai entendu. Jai entendu moi que Marine Le Pen souhaitait une dtente des relations internationales, un rquilibrage de nos relations avec la Russie et une collaboration avec celle-ci et le rgime de Damas pour venir bout de Daesh et trouver une sortie politique et ngocie la crise syrienne. Faire retomber de dangereuses tensions internationales qui pourraient conduire une troisime guerre mondiale, voil ce qui parait tre la proccupation de Marine Le Pen dans le temps o Emmanuel Macron lui jette de lhuile sur le feu ; Embrasse comme la vrit rvle les odieux mensonges de commande des services secrets afin de justifier lagression occidentale contre Bachar Al Assad ; Se donne des airs martiaux pour affirmer quil se passerait de laval de lONU pour bombarder le rgime lgal syrien. Alors qui de Marine Le Pen ou Macron incarne-t-il vraiment le risque de guerre ?


27 avril 2017.



LE PIRE SCENARIO


Dimanche soir 7 mai 2017, il y a tout lieu de penser, si lon sen tient aux sondages et la dferlantes des dclarations, ralliements, et autres soutiens des mondes politique, sportif, culturel, scientifique, religieux (o est pass la lacit ?) etc. la candidature dEmmanuel Macron, que la nomination de celui-ci au poste de Prsident de la Rpublique sera ratifie par le vote des franais. Cest naturellement le scnario le plus probable, mais ce nest tout de mme pas le seul.Quil nous soit permis tout de mme dmettre une rserve jusquau rsultat final. Malgr tout, et comme cest le scnario le plus probable, nous partirons pour ce qui suit, du postulat de llection acquise dEmmanuel Macron.

Alors, vous entendrez toutes ces roucoulades, ces satisfcits, ces congratulations rciproques de tous les acteurs coaliss de la victoire , rassurs, contents et hilares davoir battu le Front National . Davoir jugul le danger lepenniste . Et leurs manifestations de joies seront dautant plus grandes et ostentatoires que lcart sera grand entre les scores des deux finalistes du scrutin.

Marine Le Pen, lextrme droite ? Le Parti xnophobe , la honte de la France , le danger de la dmocratie et de la Rpublique ? Battue, carte. Macron lu ! Pourtant, ce scnario est en vrit le pire de ceux qui pouvaient, dans cette lection, advenir la France et aux Franais. Et lorsque je dis la France et les Franais, cest la vraie France que je pense, celle de la vritable majorit civile, celle du peuple den bas, ceux qui travaillent, ou sont privs demploi, et qui souffrent. Ceux sur les ttes desquels vont danser les diables den haut.

Ils riront sinistres et cyniques, se bfreront dans leur Rotonde et autres Fouquets , peut-tre mme pleureront et copuleront ils de joie, dans leur bulle , leur tour divoire , les studios de leurs tlvisions, leurs palais de la Rpublique, sourds aux plaintes et aux gmissements, indiffrents la douleur du peuple quils ont bafou encore une fois et auquel ils ont extorqu son suffrage, sous la menace..

Oui ! Et je le dit et le re redit sans dtours, sil advient comme cest le plus probable, ce scnario est bien le pire qui pourrait advenir.

Lopinion publique de ce pays tait devenue si hostile, que le Prsident de la Rpublique a d renoncer briguer le deuxime mandat quil (le systme) voudrait pourtant instituer comme une rgle de fonctionnement. La rancur contre le gouvernement sortant tait si grande que lex-premier ministre, Manuel Valls, fut battu plate couture, lors des lections primaires de son propre parti. Le passif est si lourd, des griefs populaires accumuls contre le P.S. parti de gouvernement et dalternance, que le candidat investi de celui-ci a ralis un score humiliant au premier tour de la prsidentielle.

Lors de ce premier tour, la majorit des lecteurs s'est prononcs contre la politique ultra-librale que droite et gauche nous servent depuis plus de trente ans. Les scores importants, cumuls, raliss aussi bien par Jean-Luc Mlenchon que Marine Le Pen et plusieurs petits candidats , confirment le rejet de la politique ultra-librale et le ras le bol des franais lgard du systme de lalternance droite/gauche.

Alors, comme conclusion tout cela, fallait-il aboutir vraiment llection de cet imbuvable Monsieur Macron qui nest que lavatar lectoral de Franois Hollande et de sa politique ?

Ce dictateur en herbe
qui non seulement refuse dabroger la loi travail , mais pire, et de manire provocante, affirme quil va lappliquer force dix , coup dordonnances (mieux et plus rapide encore que le 49-3) concoctes, comme un larron, pendant la trve estivale.

Il est clair quune telle victoire, obtenue larrache, contre la volont et les proccupations relles du peuple, serait celle du systme. Une victoire de bandits obtenue avec des mthodes mafieuses, par le feu, la ruse, le mensonge, la peur irrationnelle et la menace du loup. Mais ce serait, il faut bien ladmettre, une victoire tout de mme. De la pire espce, grosse des lendemains qui dchantent.

La France se rveillera lundi 8 mai (jour de quelle victoire ?) avec une terrible gueule de bois . Il y aura la douleur du peuple qui souffre et qui se rendra-compte quune fois de plus le systme sest fichu de lui. Il y aura le dpit des battus , ceux qui auront vot Marine Le Pen, ce seront abstenus, ou auront vot blanc ou nuls pour ne pas cautionner par leur vote lavnement de Mr Macron, et qui sera dautant plus grand quils auront le sentiment dune lection vole, dune dmocratie et dune Rpublique viole. Mais au-del mme, parmi les autres, ceux qui auront vot Macron tout de mme, sous la menace, le sentiment de stre fait piger, le traumatisme de Stockholm que provoque une agression sur les victimes de braquages .

La victoire lectorale vole de Monsieur Macron serait celle du systme, et tous ceux, la majorit, qui voulait en sortir, en finir avec lui, aura alors le terrible sentiment dun enfermement Kafkaen dans un pige sans issu. Or ce sentiment qui peut tre gnrateur de dsesprance .ou de rsignation dans un premier temps, ne tardera pas nourrir le feu dune noire colre plus grande encore, dont seront les premires cibles ceux qui de bon ou de mauvais gr, se seront prts ou plis, a cet exercice pervers. Ceux qui auront contribu, par leur engagement direct, contraindre les lecteurs de voter contre leurs convictions et leurs intrts. Mais aussi ceux qui, oubliant lesprit de rsistance fondateur, nauront pas eu laudace de faire front au diktat lectoral du systme. Tous ceux-l qui a des degrs divers auront vol leur vote aux Franais pour un homme qui est un danger imminent pour notre contrat social au prtexte de la menace suppos dun autre danger, prtendu ou rel, en tout cas exagr. Instrumentalis par le systme, rvolver par destination , pour nous contraindre mettre la tte dans la lunette de la guillotine sociale.

Evit ainsi, par les moyens les plus contestables la victoire du FN ne serait que partie remise, elle deviendrait mme plus invitable que jamais. Or il y aurait de grands risques ds-lors que celle-ci ait lieu cette fois dans un contexte de tensions sociales exacerbes plus propice que jamais des drives de toutes sortes. Souvenez-vous lhistoire de Pierre et le loup . Le rempart de la dmocratie, les valeurs Rpublicaines dont ils ont tant jou et abus jusque-l, ne seront plus ce stade daucun secours. Elles ont trop t instrumentalises, bafoues et souilles, dans le dernier processus lectoral lui-mme (et surtout), par ceux-l mme qui sen prtendaient les garants.

On ne vient pas bout de la volont dun peuple en lhumiliant. Voil pourquoi brave gens llection probable de monsieur Macron est le pire scnario.

Venu aux commandes du navire France , le dangereux pilote de pdalo que nous avons lu en 2012, nous a conduit, droit sur les rcifs. Sauve par lui de Charybde, la menace lectorale du F.N. la France va bientt se fracasser en Scylla, lcueil de la fracture sociale .


5 mai 2017.


LU DANS UN FAUTEUIL,

OUI, MAIS CEST LE TRNE DOR DE BELZBUTH


Comme nous le redoutions, LE PIRE SCENARIO cest donc produit. Et lon peut mme dire que par le rsultat du scrutin, 66,1 % des voix pour llu il est pire encore que tout ce que nous avions imagin. Cela parait donner une Aura et une certaine lgitimit au nouveau prsident. Mais cela nest en vrit que trs illusoire.

Certes, le processus lectoral parait stre entirement droul selon les rgles. Et le prsident lu devrait donc pouvoir tenir sa lgitimit du suffrage universel qui la sans conteste dsign avec une large avance sur sa challenger . Pourtant il ne sagit l que dun leurre. Le suffrage universel na servi en vrit qu avaliser la cooptation dEmmanuel Macron au poste prsidentiel voulu et orchestr par les puissances de largent. Le suffrage universel na servi qu couvrir lopration du voile pudique de lillusion dmocratique.

Alors, en ces lendemains dlection, les mdias proprit des banques, se sont mis en devoir de construire la lgende de Macron. "Brillantissime lve, enjleur et sducteur, auquel tout russi, qui tait inconnu il y a trois ans, et qui sans jamais avoir t lu, sans parti, a cr son propre mouvement et a conquis seul le pouvoir en moins de deux-ans, quand il en a fallu 28 ses prdcesseurs".

Or, chacun sait que celle-ci comme la plupart des lgendes nest que balivernes.
Macron nest pas un hros, pas un inventeur, pas un crateur, il nest lui-mme quune crature, un instrument, un fantoche, au service de ses maitres les puissances de largent. Et ce sont ceux-ci qui lont sorti du nant et lont fabriqu entirement coup de millions, dune dferlante dappuis mdiatique et par lentremise des services de ltat, de la Prsidence de la rpublique et de Franois Hollande, le sortant. Macron na pas gagn les lections prsidentielles de 2017 parce quil est super intelligent ou gnial, il les a gagn parce quon lui a servi la victoire sur un plateau, parce que celles-ci ce sont droul comme un vritable putsch lectoral et que le seul produit Macron a tait impos de force aux lecteurs Franais.

Pour faire lire Macron ils ont tue la candidature Fillon, ils ont sabord le PS, ils ont tue la candidature Hamon. Macron ne pouvait en effet qu ce prix avoir une chance de figurer au second tour des lections Ils (Les maitres duvre de lombre, Hollande, ses chers ennemis de la finance, et leurs mdias vendus , ne les ont-ils pas achets ?), souhaitaient au demeurant, que contrairement aux prvisions Macron arrive ds le premier tour, en tte devant Marine Le Pen, afin que celle-ci ne puisse bnficier au deuxime tour de llan que lui eut procur une premire place. La tentative de la dcrdibiliser avec des affaires avait cette fonction. Ils ne rechignrent pas non plus cette fin relayer un minimum la monte en puissance de la candidature Mlenchon dans la mesure o celle-l tait de nature reprendre Le Pen des voix douvriers en colres.

Puis, Mr Macron et Mme Le Pen rests face face au second tour, ils jourent fond de la vieille recette cule de la diabolisation du F.N. et de lappel au front rpublicain pour faire barrage lextrme droite . Comme Madame Le Pen pour se prmunir contre la diabolisation avait scnarise la rupture avec son papa, ils nhsitrent pas avoir recours au grands moyens les cimetires de la deuxime guerre mondiale, la Shoa et les camps de la mort , Oradour-sur-Glane et le camp des Milles ? Furent mis contribution. Campagne obscne, toute en insinuations crapuleuses, car plus, leur aurait valu mille condamnations pour diffamation, avec pour dessein de donner la peur le pas sur la raison. Alors bien sr on est libre de penser quun tel traitement tait justifi par le danger potentiel que reprsente le F.N. Mais il faut avoir lhonntet de reconnaitre dans ce cas quil sest agi ici de procds iniques, dloyaux et anti-dmocratiques, et que la victoire qui en dcoule qui nest pas celle du processus dmocratique, nest pas de nature donner une vrai lgitimit au vainqueur .

Lun des lments que les conteurs de lgendes dormir debout entendent exploiter, est la jeunesse de leur hros. Du jamais vu depuis 1848 et Louis-Napolon Buonaparte Tient pour une fois une comparaison historique qui a du corps. Le Prince Louis Napolon que Victor Hugo avait surnomm Napolon le petit bnficiait de laura que lui valait sa filiation avec le grand Napolon qui tait dailleurs tout petit quand il descendait de son cheval, et cela lui permis de se faire lire Prsident de lphmre 2me Rpublique. Or Louis Napolon ntait rien moins que le reprsentant du parti de la finance. Tout juste comme Macron.

Lphmre deuxime Rpublique avons-nous dit. En effet, lu le prince-prsident sempressa doccire la Rpublique pour proclamer le second Empire et lui-mme Empereur. Ce fut le coup dtat du 2 dcembre 1852, que Karl Marx appela Le 18 brumaire de Louis Bonaparte pour faire un parallle moqueur avec le coup dtat par lequel son oncle avait fond le 1er Empire. Moqueur, car cest ce propos que Karl Marx formula ladage selon lequel lHistoire ne se rpte pas mais lorsque elle le fait cest en farce . Farce en effet que lEmpire de Louis-Napolon qui ne fut que lEmpire du Fric et de laffairisme . Tient donc encore, tout comme la Rpublique fiduciaire que veut nous concocter Macron.

Or, vous lavez peut-tre remarqu, la comparaison entre les deux hommes ne sarrte pas l. Ils ont deux autres points communs. Tous deux en appelrent aux soutiens indiffrencis de forces multiples, parfois mme contradictoires, du spectre politique. Le Prince Prsident devint Napolon III aux petits pieds par la vertu du coup dtat des "Dcembristes", Emmanuel Macron, lui, a t avalis Prsident par la vertu du Putsch lectoral des "Hollandistes".

Macron a donc gagn les lections prsidentielles de 2017, assis dans un fauteuil. Oui, mais cest le trne dor de Belzbuth. Avec de tels concours et le recours de pareilles mthodes, mme une chvre, comme la dit Thomas Gunol, aurait battu Marine Le Pen . Pas le moindre coup de gnie en cette affaire.
Llection de Monsieur Macron est entache par les moyens et procds, peu orthodoxes dont le pouvoir politique et ses acolytes les puissances dargent, et les mdias, dont elles disposent ont uss pour le faire lire de toute force. Sa victoire relevant dun authentique Putsch lectoral, il ne pourra jamais se rclamer de la lgitimit du suffrage universel. Cest pourquoi son score bluffant 66,1 %, ne peut lui procurer quune force bien illusoire.


9 mai
2017.


CASSES-TOI FRANOIS LE MAUDIT !
(A propos de la passation de pouvoir du dimanche 14 mai)


Nos rois de France furent souvent affubls dun sobriquet qui exprimait parfois la tendresse (Louis le pieux, Louis le bien aim) ou ladmiration (Philippe le Bel, Charles le sage, Charles le victorieux) du peuple, dautres fois sa perplexit (Jean le posthume, Louis le prudent), sa gouaille (Charles le Gros, Charles le Chauve, Louis le bgue) , voire son irrespect ou son insolence (Louis le fainant, Louis le Hutin, Charles le Fol). Pourquoi les monarques rpublicains que sont nos prsidents de la cinquime Rpublique chapperaient-ils cette tradition populaire ?

Ainsi, Je le pense, Franois Hollande qui tirera demain sa rvrence, mritera-t-il, pour la mmoire vive et pour les manuels dHistoire, de porter le sobriquet peu logieux de Franois le Maudit .
Cet homme tiquet socialiste , une tradition politique thoriquement issue du peuple et de laspiration lmancipation des classes laborieuses, nous fit en 2012 une tirade de faux-nez moi prsident digne de Cyrano. Il stait dclar lui-mme lennemi de la Finance avant de sen rvler copain comme coquin et de redistribuer le revenu national aux plus riches sous forme daides aux entreprises et de baisses massives des charges. Le mme promis sans discontinuer linflchissement prochain de la courbe du chmage chaque fois quil prenait en vrit de nouvelles dispositions de nature le faire croitre. Puis il sattaqua frontalement aux acquis de deux sicles de luttes ouvrires, au code du travail. Lui qui avait exprim plusieurs reprises et de diverses manires son mpris du peuple dont nous avons rendu compte dans ces colonnes tout au long de son quinquennat, pitina aussi la dmocratie coup dtat durgence et de 49-3. A toutes ces raisons dj il se serait justement acquis le sobriquet de Maudit. Or, ce ne devait pas tre tout, il ne sest pas arrt l. Il a jug utile au terme de son quinquennat dj si peu glorieux, de terminer par un feu dartifice dignominies. Certes, nous ne connaissons pas tous les ressorts de la cabale quil a ourdit et men bonne fin semble-t-il, mais nous en avons dcrypt la trame ds linstant.

Dconsidr, il ne pouvait songer se reprsenter pour briguer un deuxime mandat. Il ne craignait pas de perdre llection. Il en tait assur. Mais ce ntait pas cela le plus important. Ce qui tait important ctait dassurer la continuit de ses politiques conomiques et internationale. Or, travers lui et ses ministres Valls et Macron, les Franais rejetaient massivement la gauche . Qu cela ne tienne, comme chaque fois en ces cas ils auraient la droite, cest pareil. Lalternance tait rendue ncessaire par les circonstances. Cela tombait bien, Alain Jupp stait refait avec le temps une nouvelle stature dhomme dtat droit cot de ses bottes. Jupp ce serait donc lalternance.

Mais il fallait aussi recomposer la gauche, en dplaant vers la droite son spectre lectoral, comme lavait si bien analys ds lorigine La voie des sans voix , afin de la transformer en un parti social-libral assum. Il missionna donc le jeune Macron avec la tche daller chercher droite et au centre de nouveaux lecteurs pour le P.S, et plus selon les circonstances.

Or les circonstances effectivement dictrent leurs propres conditions. Jupp essuya une dfaite humiliante aux primaires de la droite, et Franois Fillon fut investie. Lalternance programme ne se prsentait dj plus comme prvue dans le plan initial. Fillon stait impossible. Non point tant cause de la duret de son programme conomique et social, qu cause de la politique internationale quil prconisait de rquilibrage des relations avec la Russie et de sortie ngocie la crise syrienne. Le parti international de la guerre ne voudrait pas laccrditer. Alors, allez savoir qui, sortit du chapeau, fort propos des dossiers fuits du ministre des finances qui attendaient depuis douze ans de pouvoir servir ce que de mauvais droit ? Il sagissait de tuer la candidature Fillon afin de permettre le retour de Jupp. Les prtendues affaires navaient aucun fondement juridique, mais en prenant contre-pied le discours fillonniste deffort ncessaire et le portrait dhomme intgre quil stait acquis, elles le discrditaient.

A gauche , la dernire carte, Valls, jouable pour piloter la recomposition avec et autour du P.S. savra impossible. A dfaut le P.S. serait sacrifi aussi. Ds-lors la mission de Macron slargissait. Il ne sagissait plus seulement pour lui de ratisser des voies au centre et droite, il allait devenir lui-mme avec son mouvement En marche lpine dorsale de cette recomposition. Enfin il savra que Franois Fillon refusait de jeter lponge et que Jupp qui ne lavait soutenu que de mauvais aloi, ne pourrait pas revenir sauf saliner une grande partie des lecteurs Fillonnistes rendant impossible lalternance.

Ds-lors le scnario le plus probable restant tait un second tour Macron Le Pen, et il convenait lestablishment politique tout entier de jouer fond la carte Macron et dachever pour cela les chances de Franois Fillon Cest pourquoi jusquau bout ils ne le lchrent pas ajoutant presque chaque jour un lot de nouvelles dconcertantes.

Et quand le deuxime tour Macron Le Pen fut assur, ils orchestrrent un terrible dferlement dinsinuations mensongres et insultantes, tirant un trait dgalit entre le F.N. de 2017 et le NSDPA de 1933, en appelant la peur irrationnelle des lecteurs afin de faire lire leur chouchou .


La squence avait commenc par le rejet massif de Franois Hollande et de sa politique. Pourtant par leffet dune forfaiture elle allait sachever avec llection de son avatar et le plbiscite de sa politique. Une nouvelle faon dhumilier le peuple en lobligeant se ddire. Emmanuel Macron, la chvre de Thomas Gunol, a donc tait lu, comme un produit contraint. Non aux termes dun processus lectoral dmocratique mais dun scrutin biais, dun suffrage vol, dune dmocratie insulte et pitine, dune Rpublique viole. Or, tous ces forfaits sont crditer au bilan dj dsastreux de Franois Hollande. Oui, il la bien mrit demporter ce dimanche avec lui, lorsquil sloignera du perron de lElyse pour prendre le chemin de la postrit, le sobriquet de Franois le Maudit .

Quant lhomme qui restera au chteau , peut-tre pour cinq ans, celui que Franois le Maudit a coopt au poste de Prsident de la Rpublique, et dont il a fait ratifier la nomination par un suffrage extorqu aux Franais, celui-l sera affubl dans linstant du sobriquet d Emmanuel lusurpateur .

14 mai 2017.



EN MARCHE

ARRIRE TOUTE !


Souhait Bien sr nous aimerions quen guise de majorit , ce soit dune majorit de blocage que les urnes gratifient lusurpateur qui sest empar des commandes de la Rpublique. Cest raliser cela que nous convions aujourdhui les lecteurs populaires. A dfaut donner aux oppositions le plus large succs possible.

Craintes Toutefois, si lon en croit les sondages, ce ne sera pas le cas. Beaucoup de circonstances il est vrais militent contre- pied de cette perspective. La mise en concordance des scrutins Prsidentiel et lgislatif a t faite pour a, pour en finir avec ce que lon appelait antan les situations de cohabitation et assurer au Prsident nouvellement lu, profitant de leffet prsidentiel provoqu par sa victoire , une majorit son service. A quoi il convient dajouter leffet du scrutin uninominal deux tours dont lobjet et dassurer lui aussi au Prsident lexistence dune majorit godillot suffisamment large pour quil puisse gouverner seul, comme un prince, sans tre entrav par des contestations parlementaires. A quoi il convient dajouter aussi les effets de lorgie politicienne laquelle nous assistons et qui consiste, sous prtexte de renouveau, unir toutes les forces anciennes des partis de gouvernement (droite et gauche) afin de pouvoir mener une attaque sans prcdents contre tous les acquis sociaux des travailleurs de ce pays. Alors ces politiciens vreux, visages anciens ou nouveaux, vont jouer de finesse et de mauvaise foi pour se faire la courte chelle , se faire lire ou rlire les uns les autres.

Minorit prsidentielle
Parviendront-ils leurs fins ? Cest de lordre du possible. Il est possible en effet quils parviennent aux termes de ces lections lgislatives composer une large majorit parlementaire prsidentielle qui se dsistera immdiatement pour accorder les pleins pouvoirs au Prsident-dictateur. Mais que lon ne sy mprenne, ce ne sera probablement quune majorit de composition au parlement qui ne sera pas lexpression de la ralit politique et sociale du pays, qui justifiera laction coercitive de la Prsidence mais ne lui assurera pas ladhsion populaire. Une majorit parlementaire en quelque sorte qui sera lmanation de la minorit prsidentielle .

Sentence La boucle sera boucle. lu au moyen dun suffrage extorqu aux franais, Emmanuel Macron sera flanqu dune majorit bricole. Ainsi pourvu, il se croira autoris frapper dur, fort et vite, coup dordonnances . Mais la majorit relle, la majorit sociale, que fera-t-elle ? Dautres lont provoqu qui lont chrement pay.

Bestiaire En 1995, un jeune loup bott , aux dents acres, avait cru ne pouvoir faire quune bouche de lagneau populaire. Mais la rvolte vint et le loup d battre en retraite au Canada. Rafraichi, il revint chez nous, profil bas, chang disait-il, il avait opr une mtempsychose. Nest-il pas paradoxal de le retrouver en mousquetaire, se prcipitant vingt ans aprs au secours de la victoire de son jeune et digne successeur le requin de la finance ? Toujours droit dans ses bottes (chassez le naturel il revient au galop) et raide comme la pire raction sociale non Jupp na pas chang.

Augure Mais peut-tre nest-il en cette affaire que le messager de Clio, le-mauvais augure que le destin adresse Macron ? Ne se pourrait-il pas en effet que lHistoire rserve au jeune Macron quelques turpitudes de son invention ? Majorit de blocage ? Si elle ne sort pas des urnes peut-tre sortira-t-elle de la boite de Pandore que Hollande et ses coaliss ont ouverte avec leurs lections manipules ? Quand les urnes trichent la rue prend la relve.

En marche ? Arrire toute !



11 juin 2018.



LINSULTANTE VICTOIRE DE LA MINORIT PRSIDENTIELLE


32 %, (ctait le score annonc hier pour en marche ), qui donne une majorit de 71 % (cest celle projete pour le parti prsidentiel dans la prochaine assemble) a commence faire beaucoup remarquait hier soir un commentateur lors de la soire lectorale sur France 2 .

Or la ralit est pire encore. 51,2 % des lecteurs se sont abstenus hier 32 % de 49 % cela fait en vrit 15 % environ du corps lectoral. Cest donc 15 (et non 32 %) dlecteurs Franais qui fabrique une majorit parlementaire de 71 %.


Alors, certes, comment le nier, dans ltat actuel des choses, les rsultats du premier tour des lections lgislatives dhier constituent une clatante victoire de En marche . La minorit prsidentielle disposera sans nul doute dune majorit fabrique de dputs lAssemble Nationale. Cela nen constitue pas moins une insulte criante la dmocratie et aux lecteurs Franais.


Une insulte la dmocratie et aux lecteurs. Une de plus, car ce nest pas la premire. Nous les avons accumules depuis le dbut de la session lectorale (prsidentielles lgislatives). Depuis les primaires qui taient soi-disant un regain de dmocratie et dont les rsultats ont t bafous aussi bien droite qu gauche , les Affaires sorties fort propos et instrumentalises pour disqualifier un candidat gnant afin douvrir un boulevard celui du systme et de la Finance. La diabolisation irrationnelle dun parti lgal afin de provoquer au deuxime tour un vote obligatoire pour ce mme candidat du systme. Pour aboutir une pseudo-lection qui nest en vrit quune cooptation dguise.

La volont des lecteurs de bousculer le jeu politique franais a ainsi t exploit de manire hont. Vous tes fatigus, leur ont-ils dit, de lalternance droite/gauche , vous tes indigns du jeu pervers de lUMPS ? Qu cela ne tienne, nous allons vous exaucer, il ny aura plus ni droite ni gauche, ils ne se succderont plus pour faire la mme politique, ils la feront ensemble de concert. Cette manire de se fiche de la tte du peuple tmoigne du cynisme sans borne de cette classe politique , et la condamne sans appel. La 5me Rpublique senfonce dans la fange de lHistoire. Il est temps de la prcipiter aux abysses.


12 juin 2017.



DE LA PREUVE QUE LES CONS NE SONT PAS SI NOMBREUX

(Analyse du scrutin du 11 juin)

Les franais ne voulaient plus de hollande ni de la politique Social-Librale des Valls/Macron. Et voil quils lisent la Prsidence de la Rpublique, avec 66 % des voix lavatar de Hollande inspirateur de la politique honnie.

Bon on leur a un peu forc la main.

Ils pouvaient se rattraper aux lgislatives faire payer cher aux manipulateurs dlections leurs magouilles et tripatouillages. Or, voil quils confirment, ils veulent nous dit-on donner une majorit au Prsident afin quil puisse mieux nous rtir.

Cest terrible, cest fantastique, cest merveilleux, cest du jamais vu, une vague violette, une dferlante en marche qui emporte le vieux monde politique franais sur son passage : le mouvement du prsident de la rpublique pourrait obtenir 400 dputs ou plus dimanche prochain.
Pour ceux qui nadhrent pas, qui ne sont pas daccord, qui rechignent, qui ne se soumettent pas, qui protestent, qui sindignent, cest la douche froide, cest lhumiliation, bousculs, dsquilibrs, rouls par la vague sur la plage de leur chouage.

Cest ny rien comprendre. O est donc pass la contestation de la politique social-librale du trio Hollande, Valls, Macron ? Ils sont fous, cest dsesprant.
Il y a des gens qui dsesprent en effet de leurs contemporains, qui stonnent et salarment que les Franais aient si mal vot ce 11 juin donnant une large victoire ceux-l mme qui leur ont promis les pires calamits. Je ne suis pas de cette composition. Certes il marrive davoir des coups de cafard quand les choses ne vont pas comme je lespre, mais je garde malgr tout toujours confiance et estime mes contemporains. Les rsultats du premier tour des lgislative dhier, aussi paradoxal que cela puisse paraitre, me confirme dans ces dispositions. Ce 11 juin, mon sens, les Franais ont particulirement bien vot.

Car toute leur tambouille mdiatique reflte-t-elle bien la ralit ? Tout ce tohu-bohu n-a-t-il pas plutt pour raison de la dissimuler ?
Est-il bien vrai que les Franais votent-vraiment comme des cons ? Nous allons vous prouver que non. Certes, il y a des machines mdiatiques faites et rtribues pour nous prouver le contraire. Elles hurlent la victoire crasante , au raz-de-mare , lirrsistible vague violette . Ces gens-l ont perdu le sens des ralits, la mesure de la raisons. Ils sont en mission command et la vrit leur importe peu, ils satisfont la commande pour laquelle ils ont t rtribu.

Mais la ralit est toute autre. La prtendue victoire nest que le rsultat dune insane alchimie qui transforme une infime minorit lectorale en crasante majorit parlementaire. Le raz de mare prtendu nest quun clapot insignifiant et la vague violette nest que le rond dun ricochet dans leau de leur marcage nausabond. La vrit est toute autre. 32 % de 49 % de votants, cest 15 % environ. .
15 % des franais seulement ont vot le 11 juin pour la Rpublique en marche et pour les candidats de la majorit prsidentielle. Tu parles dune vague ! Une vague de mauvaise foi, oui!

Une vague de 15 % des lecteurs Franais. Voil la ralit insultante aux valeurs de la dmocratie et terriblement glaante car elle signifie que lhomme qui a usurp le scrutin prsidentiel va sappuyer en outre, pour conduire son agression contre les Franais, sur 15 % seulement de nos compatriotes. Et ils osent appeler a une majorit , et ils osent prtendre que cest cette raison que lon devrait courber lchine et encaisser les coups quils nous promettent. Et ils osent parler de vague ? Vague, non, tsunami de la btise.

Or, parmi ses quinze pour cents qui ont vot pour les candidats du Prsident de la rpublique, il y en a un grand nombre qui lont fait conformment leurs convictions et leurs intrts bien sentis. Je veux parler des patrons, des banquiers, des cadres suprieurs qui, stock-options et parachutes dors aidant, partagent le point de vue patronal, et bien sr la classe politique et toute la cohorte des apologistes du systme (journalistes et spcialistes de quelque chose) goteurs surtout de grasses gamelles.

Otez tous ceux-l des quinze pour cent ci-dessus, il reste les vrais cons qui ont vot en dpit de leurs propres intrts, parce quil est beau gosse, parce quil est jeune et riche, parce quil a une femme sage, parce quil est bien habill et bien de sa personne . Or vous le constatez, cela fait en dfinitive fort peu. Les cons qui restent ne sont pas si nombreux.
La vertu comme le vice sont en toute chose. Les rsultats du scrutin lgislatif dhier ont cette vertu, rassnrante , quils dmontrent quen dfinitive les cons ne sont pas si nombreux dans notre pays.

Alors amis, cessez de maugrer et de ruminer votre dception. Loin dtre assommante la situation qui rsulte du verdict des urnes est annonciatrice de la prochaine crise finale de la cinquime Rpublique.

Mardi 13 juin 2017.


APPEL DU 18 JUIN

A LABSTENTION CITOYENNE



La clbration de lappel historique du Gnral De Gaulle sera cette anne largement occult par la squence lectorale. Ce nest donc pas lui faire ombrage que de lancer cette occasion un autre appel du 18 juin 2017 celui-l. Un appel, non pas battre la bande Macron, cest impossible, puisque les ds sont pips et quavec une infime minorit de 15 % des Franais lalambic lectoral lui distillera une crasante majorit parlementaire. Mais un appel DLGITIMER cette Prsidence et sa prtendue Majorit en lui adressant le mot de Cambronne et en sabstenant daller voter, un appel donc :



LAbstention Citoyenne

Javais invent ce concept il y a 25 ans au moins propos de je ne me rappelle plus quelle lection, dans un tract sign par quelques militants proches et moi-mme. Labstention citoyenne , cest labstention conue comme un acte politique conscient pour la distinguer de labstention par ignorance ou dsintrt. Labstention Citoyenne c'est la rponse politique de ceux qui refusent de jouer un jeu truqu.

Lors du premier tour des lections lgislatives en cours, 15 % environ du corps lectoral Franais a mis, selon la loi lectorale en vigueur, le mouvement en marche en position dobtenir plus de 70 % de la reprsentation nationale. Le dispositif lectoral tant ce qu'il est il ny a gure moyen de modifier cette situation au deuxime tour, mme avec une remobilisation forte de llectorat. Alors, quimporte ! Quils laient donc leur majorit . Mais sapons l en lui contestant toute lgitimit en portant labstention un niveau encore jamais atteint.

De partout o des duels ont lieu qui opposent des candidats de en marche , majorit Prsidentielle , socialistes , Modem LR ou UDI tous ceux-l se rattachant dune manire ou dune autre la majorit prsidentielle et promettant ce titre la mme politique, il ny a aucun intrt aller voter, et cest mme un devoir de sabstenir dans tous ces cas extrmement nombreux. Pour exemple : dans la circonscription o je suis susceptible de voter, un candidat UDI le dispute Marisol Touraine ancienne Ministre, socialiste rengate, se prsentant sous le signe de la majorit prsidentielle . Je nirai donc pas voter demain. Et jespre que de nombreux lecteurs feront de mme. Quimporte lequel sera lu, ils sont tous deux des soutiens dEmmanuel Macron.

Mais ce qui importe par contre cest que lun ou lautre soit le plus mal lu possible avec seulement 15 % ou moins des lecteurs. Il faut que les mots accrochent dans leurs bouches chaque fois quils auront loutrecuidance de se prtendre les reprsentants du peuple .
Il faut que face la contestation de la rue et au mouvement social qui ne manqueront pas de se manifester bientt, ces mal-lus ne puissent pas se prvaloir dune prtendue lgitimit du suffrage universel.


EXCEPTION !

Cette rgle de labstention massive dans toutes les circonscriptions o le choix dmocratique est pip (LREM/UDI/MODEM/Majorit prsidentielle, etc.) ne vaut pas, dans celles, moins nombreuses o existe la possibilit de faire lire un (ou une) vrai dput dopposition. L au contraire, les lecteurs auront cur de se mobiliser le plus largement possible afin dassurer la victoire de leurs candidats. Il faut en effet envoyer malgr tout la chambre, des dputs contestataires qui seront les prcieux relais du mouvement so



17 juin 2017.



UNE CRASANTE MINORIT PRSIDENTIELLE

Apparemment laccs au Blog lavoiedessansvoix.com a t coup hier, dimanche 18 juin, zro visiteurs durant 24 heures, il y en avait-eu, malgr les tracasseries permanentes, 25 000 la veille. Vanit futile des pirates solds par quelques associations de marcheurs, cela na pas empch le destin de saccomplir, nos souhaits dtre exaucs et notre pronostic politique de se raliser.



Nous souhaitions une abstention record et nous formulions le souhait que faisant exception cette rgle les lecteurs des vrais candidats dopposition, se mobilisent au contraire pour faire lire de vritable dputs dopposition. Nous avons t combls. La seule vraie mauvaise nouvelle de la soire fut llection de Manuel Valls.

Certes, nous eussions prfr que toute cette squence lectorale (prsidentielle et lgislative) se passe dans le respect de la dmocratie et que Macron, qui nest que lavatar de Hollande (empch de se reprsenter) soit battu aussi schement que son mentor avait t rejet. Mais lintrigue et la manipulation ont pris le pas sur le respect du processus dmocratique, et ds-lors, les rsultats vols de ces scrutins relvent moins de la science politique que de la criminologie.

Alors, bien entendu, en marche obtient une majorit parlementaire crasante . Mais, foin dtre un avantage, cela pourrait bientt se rvler un handicap car il sagit rien moins que dune majorit Prsidentielle en trompe lil. Il ny a pas en vrit de Majorit prsidentielle du tout. Rien quune minorit famlique laquelle la loi lectorale en vigueur a permis dusurper la majorit de la reprsentation parlementaire. Mais cela est si criant, si voyant, que sen est un crachat au visage de Marianne, une insulte aux lecteurs Franais, a devient insoutenable, a va ncessairement se transformer en un motif de colre populaire.

La promesse opportune (iste), dintroduction dune dose de proportionnelle dans la loi lectorale, nest quune tentative denfumage, car cela nest de nature rien changer la question de la lgitimit du Prsident de la Rpublique actuel ni de son assemble, or ce sont ceux-l, pas les prochains, qui sont en cause et qui prtendent, forts de leur lgitimit usurpe, porter des attaques inacceptables contre la socit civile.

Or, mme vu ainsi, cette majorit parlementaire crasante est au demeurant bien en de de ce que les projections avaient donn subodorer. On leur avait dicte leur conscience, on leur avait tenue la main, on avait, en quelque sorte, leur place choisit leur bulletin de vote lors de llection Prsidentielle. Sonns par les mthodes utilises dans ce prcdent scrutin, emplis dune sourde colre, les lecteurs Franais staient massivement abstenus lors du premier tour des lections lgislatives. Non, ce ntait pas pour laisser faire comme veulent le prtendre les reprsentants du pouvoir et leurs serviteurs afin de se rassurer eux-mmes, ce ntait pas parce quils voulaient donner au prsident impos une majorit pour gouverner, quils sabstenaient, (quand on veut donner on ne sabstient pas) ctait par colre, dgot et dpit.

Se faisant, la loi lectorale aidant, le premier tour de ces lgislatives en scellait le sors, le mouvement en marche se voyait assur de la perspective dune majorit parlementaire sans prcdent, mais fonde sur une minorit du corps lectoral sans prcdent aussi. Alors les lecteurs effars ont voulu sans nul doute rcrire la copie du premier tour. Ctait trop tard, ils ne le pouvaient plus, sinon la marge, dans des proportions trs rduites. Or, malgr cela, malgr limpossibilit de changer la donne, ils ont trouv le moyen de sexprimer clairement. Leur intention est trs lisible et manifeste.
Il ny avait quasiment que des duels dont beaucoup ne laissaient comme option protestataire que de sabstenir. Nul doute, sil y avait eu des triangulaires que lon aurait assists dans de nombreux cas des inversions totales de rsultats. Labstention, plus de 56, %, amplifie la tendance du premier tour et confirme le manque de crdibilit de lassemble lue et du Prsident de la Rpublique.

La vague en marche moins forte que prvue titrait les chos hier soir. Mais il ny a pas de vague, les mdias seuls font des vagues dans un verre deau. Si lon veut vritablement pour dcrire le mouvement lectoral du 18 juin, recourir une mtaphore marine, cest alors plutt de ressac quil faudrait parler. Quand presque 57 % des lecteurs boudent les urnes et que les dputs sont les lus de 15 % environ seulement du corps lectoral, il faut faire preuve dune grande dose de cynisme et de malhonntet intellectuelle pour parler de vague quelconque ?

Cest du ressac de la dmocratie lective quil sagit.
Souvenez-vous ! Entre les deux tours, les journalistes et commentateurs, spcialistes de quelque chose, ont pris un malin plaisir souligner le dcrochage des lecteurs du FN, dont plusieurs millions ayant vot au premier tour des Prsidentielles pour Marine Le Pen nallrent pas voter pour les candidats F.N. au premier tour des lgislatives. Mais aucun moment les mmes ne savisrent de faire le parallle avec en marche qui a connu exactement le mme phnomne sur une chelle plus grande encore. Dans lun et lautre cas ctait labstention massive qui tait en cause et dont il fallait analyser le sens, et non un phnomne spcifique au seul F.N.

Comment avec un tel ressac avoir la malhonntet de parler de raz de mare ou de vague ?
La France insoumise et le Front National auxquels les sondages de la semaine dentre les deux tours promettaient les plus noires perspectives, obtiennent 17 et 8 dputs. Cest infime, cest honteux au regard de la reprsentativit relle de ces partis, mais ctait presque inespr. Le rebond que nous appelions de nos vux a donc bien eut lieu. Dans un contexte dabstention massive impactant lourdement le systme et les partis politiques traditionnels, les seuls lecteurs des mouvements dopposition (de droite et de gauche) se sont mobiliss clairant crument le sens rel quil convient de donner au mouvement lectoral du 18 juin.

Le prsident de la Rpublique lu le 7 mai et lassemble nationale lue de 18 juin, qui procdent dailleurs lun de lautre, sont illgitimes. Or, forts de leur majorit en trompe lil ils vont vouloir frapper fort et vite, contre le monde salarial. La rue sera le thtre bientt de laffrontement entre la lgitimit usurpe et la lgitimit populaire. Cest en sarcboutant sur leur lgitimit institutionnelle vole, que llyse et Matignon tenteront de rsister lassaut de la rue.

La rue nen viendra bout quen contestant cette lgitimit. La crise sociale, politique et institutionnelle qui sannonce sera le chant du Cygne de la 5me Rpublique.



19 juin 2017.




IRMA, JOSE, OU MACRON
LAQUELLE DE CES TROIS CALAMITES GNRE LE PLUS DE MALHEURS ?


Irma et Jos sont des calamits naturelles , dvastatrices, mais extrmement limites dans le temps. Nous compatissons bien entendu aux malheurs que ces cyclones ont rpandus sur les populations de la Floride, de Saint-Barthlemy et Saint-Martin les radieuses , de Hati la malheureuse de Cuba la valeureuse . Que faire face au dchainement des lments ?

Les Climato-optimistes (le contraire des climato-sceptiques ) nous invitent lutter contre le rchauffement climatique et les gaz effet de serre qui en sont, affirment-ils, responsables. Soit, mais il sagit l dun remde effet lents. Bien dautres Ouragans ravageront les rgions tropicales avant que les bienfaits de la mdecine se fassent sentir. Dailleurs des cyclones et ouragans ny en avait-il pas dj, bien longtemps avant que le rchauffement climatique ne devienne une explication tout expliquer ?

Mais, une calamit bien plus grande nous guette. Une gigantesque dpression historique, louragan de la raction politique qui menace de dtruire notre ordre social, de faire table rase des rgles dorganisation du travail, de rduire nant les acquis sociaux et juridiques rsultats dun sicle et demi de confrontations entre le capital et le travail. Combien de malheurs collectifs et individuels cela provoquera ? Combien de licenciements, abusifs bien que lgaliss ? Combien de vies dvastes, sans lendemains ? Combien demplois prcaires et dincertitudes, dimpossibilits se projeter dans un avenir, dangoisses mortifres ? Combien de dchances sociales, combien de burnout de suicides et de divorces ? Combien de gens rduits lassistanat ou la mendicit, combien dtres humains nos frres, humilis et pitins ?

Or les effets de cet ouragan-l, si on ne sen prmuni pas, se feront sentir des dcennies durant, sur de nombreuses gnrations et la somme des misres quil gnrera est sans commune mesure avec les pires effets dvastateurs, cette aune bien dsuets, de ses petits frres climatiques.

Si on ne sen prmuni pas ! Car cest la diffrence entre les phnomnes climatiques et politique. Si on ne peut gure que subir les premiers, rien ne nous oblige subir les seconds. On sait par ailleurs la grande versatilit de ces phnomnes climatiques pouvant dvier de leur trajectoire pour semer la mort et la dsolation sur des rivages sereins. Or, cest l, en loccurrence, une particularit quils partagent avec les ouragans de lHistoire, bien plus instables et sujet des errements encore plus spectaculaires. Narrive-t-il pas, a cest dj vu, que ceux-ci fassent des retournements 180 degrs ?Se croit-il labri ? Macron sme le vent, ne pourrait-il rcolter la tempte ?



12 septembre 2017.


IMPEACHMENT ?

MACRON DGAGE !


Serait-il llu sans ombre de la nation , que nous contesterions tout de mme la lgitimit du Prsident de la Rpublique. A la raison que llection dun homme seul au suffrage universel qui consiste lextorsion de la souverainet populaire par un monarque lectif est un dni de dmocratie.

Or, Emmanuel Macron nest pas mme llu incontestable du suffrage universel. Sa dsignation au poste de Chef de ltat nest pas le rsultat de la volont populaire, mme abuse, mais celui dune ruse, dune parodie dlection, dune manipulation honte, dun complot ourdit par les plus hautes autorits de ltat sous la direction de Franois Hollande.

Emmanuel Macron nest pas llu lgitime du peuple mais le commis des banques qui a t impos celui-ci. Foin dtre le Prsident de tous les Franais, il nen est pas mme le monarque lectif que fonde le suffrage universel, il nest quun dictateur mandat par les hautes sphres de la finance internationale avec laval et le soutien de tous les ennemis du peuple laborieux .

Ce gouvernement est un gouvernement de classe contre classe , lexpression de la pire raction sociale. La Haine de classe quil vhicule transpire dans les propos injurieux du chef de ltat, qui sautorise qualifier de fainants ceux prcisment qui travaillent, qui fabriquent son pain, et par leur labeur gnrent les dividendes que lui et ses semblables les oisifs ne font que sarroger et se partager.

Limpeachment ! Voil ce quil faut pour arrter la marche de la machine nuire macronnienne. Il faut conduire sans tarder cet homme de la fonction prsidentielle quil a usurpe. Lexpulser par la petite porte de derrire llyse, rue Saint-Honor. La constitution franaise ne possde pas comme celle des tats-Unis de clause dimpeachment mais quimporte. En disposerait-elle que tous les ennemis des classes laborieuses coaliss feraient front et se serreraient autour pour dfendre la fonction prsidentielle , la dpouille souille de leur 5me Rpublique et surtout la politique dagression contre les classes laborieuses quils partagent tous pleinement, depuis Vauquiez et Fillon jusqu Sgolne et Franois en passant par Sarko et Jupp.

Non, ce nest pas de ce genre dimpeachment l langlo-amricaine dont nous voulons parler mais de celui, la franaise, que dcrte le peuple insurg par la grve et la manifestation, et quen notre idiome lon nomme empchement , ou plus prosaquement encore : Macron dgage !



13 septembre 2017.


MAIS OU EST DONC PASSE LA DMOCRATIE ?

Emmanuel Macron a dit rcemment que la dmocratie ntait pas dans la rue. Peut-tre a-t-il raison ? Mais elle nest pas non plus, vous en conviendrez, dans la constitution csariste, daucun disent monarchiste, de la 5me Rpublique. Encore moins dans un Prsident lu la faveur dun scrutin extorqu aux lecteurs par des manuvres magouilles et tripatouillages dignes des pires rpubliques bananires . Ni bien entendu dans une majorit parlementaire godillot Alors, la question se pose pressante et cruelle, mais o est donc pass la dmocratie ?

Manuel Macron dit quelle nest pas dans la rue. Cest quil rduit ce quil croit tre la dmocratie la seule dmocratie lective. Confirmant par l son analphabtisme politique Or, la dmocratie cest aussi le respect des minorits et de certains principes intangibles, ceux, par exemple, dcrts par la dclaration des droits de lhomme et du citoyen dont aucune majorit lectorale, aussi crasante-soit-elle, ne saurait justifier la transgression Mais la dmocratie ce nest pas encore que cela. Cest aussi lacquis (les strates) de lhistoire et du progrs politique et social. Cest le rsultat lent et cumul tantt de la collaboration tantt de de la confrontation des forces relles et les compromis historiques qui en rsultent.

Le code du travail, distill par prs de deux sicles de luttes sociales entre le capital et le travail est en ce sens un monument de la dmocratie relle La liquidation du code du travail, par une majorit parlementaire quelle quelle soit, serait un acte brutal dautoritarisme anti-dmocratique. A fortiori sil sagit de la volont du seul excutif oprant par ordonnances

Cela dit nous navons pas rpondu, direz-vous, la question initiale mais o est donc pass la dmocratie ? . Nous vous le concdons, nous ne le savons pas. Mais nous avons fait mieux : Nous avons dnonc la dictature et le coup dtat antisocial qui se dissimulent sous le voile dune dmocratie prtendue



24 septembre 2017