• LA FRANCE QUI PERD GAGNE

      LA FRANCE QUI PERD GAGNE

      Voilà donc l’équipe nationale de football de la France qualifiée pour disputer la finale du Mondial.

      Ceux qui ont regardé le match de demi-finale contre l’équipe belge ont pu déjà constater la volonté politique opportuniste du « Prince » de récupérer à son profit l’engouement ressuscité d’une grande partie des Français pour leur équipe nationale. A défaut pour l’instant de la couronne impériale, il voudrait bien, lui qui n’y est pour rien, se couvrir la tête avec les lauriers d’une possible victoire. « La France qui gagne » Cette antienne idiote nous a déjà été débitée en 1998 ; il se verrait bien nous resservir la même en 2018.

      « La France qui gagne » ? Tu parles.

      Elle perd sur tous les tableaux la France populaire. Avec l’élection « par effraction » d’Emmanuel Macron elle a perdu ce qui lui restait de dignité démocratique Dès lors le Président des Français, à l’instar de ceux de n’importe quelle autre République bananière est choisi au sommet et imposé aux peuple par des manœuvres douteuses à la faveur d’une mascarade électorale. Elle a perdu son code du travail résultat d’un siècle et demi de luttes sociales, Elle perd ses emplois et son agriculture et ses derniers agriculteurs qui se suicident. Elle perd chaque jour un peu plus de pouvoir d’achat (chute des salaires et des pensions) augmentation de la CSG, des carburants des tarifs du gaz + 7,45 % cet été. Elle se fait gruger de mille façons et par tous les bouts. Elle perd ses biens nationaux bradés à des entreprises privées, elle vent à l’encan les pouvoirs régaliens de l’Etat, elle perd son « modèle » social et son service de santé. Elle a perdu son indépendance politique en se soumettant à la suzeraineté des Etats-Unis. Elle a perdu son honneur en se rendant complice des crimes de l’impérialisme américain contre plusieurs nations arabes (Libye, Syrie).

      Elle souffre, elle gémit et elle peste la France populaire contre les "gavés" qui la gouverne.

      Et c’est à cette France qui perd sa sueur son sang et sa substance, qu’ils veulent faire crier à l’unisson « on a gagné » ?
      L’équipe nationale française de football gagnera peut être demain dimanche, la coupe du monde de football 2018, les fans et supporters y auront gagné alors sans nul doute un moment de bonheur, tant mieux pour eux, nous le leur souhaitons. L’équipe nationale de football aura peut-être gagné mais la France d’en bas celle qui souffre et qui geint, n’aura rien gagné du tout, elle aura continué à perdre.

      Alors si l’équipe de France gagne la coupe du monde, nous ne rechignerions pas à nous en réjouir avec nos compatriotes. Nous consentirions même à hurler de joie avec eux : « ils ont gagné ! Ils ont gagné ! »

      « Ils » ont, mais pas « Nous »

      Nous ne sommes pas « la France qui gagne », nous sommes la France qui perd.
      Mais attention, pas pour toujours. La roue de l’Histoire tourne, elle finira bien par resservir au peuple la bonne donne, celle de la révolte et de la révolution.

      « Oui mais sa branle dans le manche, les mauvais jours finiront »*

      Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr ». Samedi 14 juillet 2018.

      *Extrait de la chanson de lutte « La semaine sanglante » en souvenir de la Commune de Paris.

    • Heure Local


      The Widgipedia gallery
      requires Adobe Flash
      Player 7 or higher.

      To view it, click here
      to get the latest
      Adobe Flash Player.
      Get this widget from WidgipediaGet this widget from WidgipediaMore Web & Desktop Widgets @ WidgipediaMore Web & Desktop Widgets @ Widgipedia
    • Partager



      Referencement gratuit
    • Les livres des voix

    • calendrier des voix

      Octobre   2018
      Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2 3 4 5 6
      7 8 9 10 11 12 13
      14 15 16 17 18 19 20
      21 22 23 24 25 26 27
      28 29 30 31