• SYRIE, QUE SONNE LE TOCSIN

      SYRIE, QUE SONNE LE TOCSIN


      J’ai écrit cet article pour l’essentiel avant-hier soir et me réservais de le poster hier à la mi-journée. J’annonçais que l’attaque était imminente et qu’Israël serait impliqué. Malgré la diligence de ma réaction à la prétendue attaque chimique de Douma, les évènements sont allé plus vites que moi. C’est dans la nuit même que des avions israéliens ont attaqué la base militaire aérienne de Homs. Mais il ne s’agit là que « du hors d’œuvre », la véritable attaque reste à venir.

      Ce qui va se passer dans les heures ou au maximum les quelques jours qui viennent, sur le théâtre de guerre Syrien, sera d’une exceptionnelle gravité et poussera le monde encore un peu plus au bord du gouffre.

      Le Triumvirat des nations impérialistes occidentales a perdu la guerre en Syrie, c’est dire qu’il va perdre sous peu tous les bénéfices du chaos Moyen-Oriental qu’il a fomenté et qu’il avait baptisé « printemps arabes ». C’est à ce stade d’une véritable débâcle militaire et diplomatique qu’il s’agit. Mais l’occident ne veut pas reconnaitre sa défaite. Il a à son sens perdu une bataille seulement et entend poursuivre la guerre par un autre bout, encore plus fort, encore plus grand, et pour la gagner cette fois.

      Pour transcender son humiliation il se lance dans une fuite en avant qui va précipiter dans la tourmente la région du Grand-Moyen-Orient toute entière, et la Russie elle-même, avec à la clé le risque d’une conflagration beaucoup plus grande à l’échelle mondiale.

      Cette action militaire massive qui va se produire incessamment a été préparée de longue main par le triumvirat impérialiste (U.S.A., France et Royaume-Uni) et ses alliés arabes et israéliens. Son déclenchement prochain n’est donc pas une simple option parmi d’autres, ou possibilité quelconque, c’est une certitude. La nouvelle provocation de Douma, de prétendue attaque chimique imputé sans le moindre début de preuve au pouvoir syrien, n’est qu’un prétexte inventé de toute pièce pour justifier cette horreur, la vraie, que sera l’attaque à venir.

      Vous avez remarqué la désinvolture de ce reportage mal ficelé censé prouver l’existence de la dite attaque chimique. Les scénaristes n’ont même pas pris la peine de rendre la scène quelque peu crédible. Des gens allongés sur le sol et des enfants qui tousses et pleurent. Ils pourraient tout aussi bien souffrir de bronchiolite ou de la présence des fumées âcre d’un feu de bois. Et le clou du spectacle, un petit garçon qui pleure et dit qu’il ne veut pas mourir. Qui a eu l’indécence de dire à ce gamin qu’il allait mourir ?

      Cette mise en scène que tous les observateurs quelques peu avertis attendaient depuis plusieurs semaines, a donc été réalisée. Je lis dans les pages de « sputniknews » maintes hypothèses selon lesquelles, tantôt c’est Londres qui voudrait masquer ses désordres dans l’affaire Skripal, tantôt se sont les israéliens qui veulent passer à la trappe leurs brutalités contre la population civile de Gaza, tantôt se sont les américains qui veulent poursuivre les hostilités en Syrie, ou le dernier carré des terroristes de la Ghouta qui veulent stopper l’opération militaire syrienne qui les a mis à mal. Toutes ces conjectures bien que justes pour chaque acteur particulier pris séparément n’ont de cesse de m’inquiéter, car elles font l’impasse sur l’essentiel. Brouillent les cartes. Empêchent de se concentrer sur la véritable question pourtant vitale.

      Une attaque va avoir lieu avec la participation coordonnée, ou le soutien logistique, de plusieurs pays (U.S.A., France, Royaume-Uni, Israël, Jordanie et Arabie Saoudite). Il ne s’agira pas cette fois d’une simple action ponctuelle comme celle des 60 tomahawks tirés en avril 2017 sur la base militaire d’Al-Shayrat. Ni d’une simple opération d’avertissement ou de sommation. Tout porte à croire qu’elle sera au contraire massive et se voudra foudroyante. Le but étant d’annuler la victoire Russo-Syrienne et d’affaiblir et acculer le pouvoir Syrien et ses alliés dans une posture défensive.

      Les dirigeants politiques et militaires des nations agressés, Syrie, Iran, Russie et Turquie indirectement ne doivent pas se bercer d’illusions, attendre son déclenchement pour en mesurer l’ampleur et décider un peu tard de la réaction qui s’impose. Il convient en pareil cas de prendre des dispositions pour protéger (ou déménager) les centres de pouvoirs et de commandements, afin d’assurer la continuité de l’État syrien, de mettre toutes les forces armées présentes sur le sol syrien en état de veille permanente et en état d’alerte opérationnelles toutes les unités de défense antiaériennes.

      L’heure approche où la Russie et ses alliés devront apporter la preuve de l’efficacité de leurs systèmes S 400 et de leur aviation de combat. Il leur faut infliger aux agresseurs une riposte destructrice. La pire attitude serait de « temporiser », de rester sur une sorte de réserve que la coalition interprèterait comme de la faiblesse et de l’impréparation et qui l’encouragerait à aller plus avant dans sa folle aventure. La réaction embarrassée de la Russie à l’attaque israélienne de la nuit passée laisse à cet égard craindre le pire.

      Je comprends bien les réticences de Moscou a entrer en conflit ouvert avec Israël. Mais à cette raison doit-il laisser la coalition occidentale marquer des points considérables et mettre à mal ses alliés par l’entremise des armes d’Israël ? Il faut que soient interceptés les missiles ennemis par centaines, et que pleuvent les avions de la coalition « occidentalo-arabe » et Israéliens aussi. Telle est la réception sans ménagements, qu’il faut réserver aux agresseurs Tel est le préalable regrettable mais nécessaire, car c’est le seul moyen de les rappeler sinon à la raison (ne l’ont-ils pas perdu) tout au moins à plus de pondération.



      Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr ». Dimanche 8 et lundi 9 avril 2018 (publié mardi 10)
    • Heure Local


      The Widgipedia gallery
      requires Adobe Flash
      Player 7 or higher.

      To view it, click here
      to get the latest
      Adobe Flash Player.
      Get this widget from WidgipediaGet this widget from WidgipediaMore Web & Desktop Widgets @ WidgipediaMore Web & Desktop Widgets @ Widgipedia
    • Partager



      Referencement gratuit
    • Les livres des voix

    • calendrier des voix

      Octobre   2018
      Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2 3 4 5 6
      7 8 9 10 11 12 13
      14 15 16 17 18 19 20
      21 22 23 24 25 26 27
      28 29 30 31