• « IMPEACHMENT » ? MACRON DÉGAGE ! »

      « IMPEACHMENT » ?

      MACRON DÉGAGE ! »

      Serait-il l’élu sans ombre « de la nation », que nous contesterions tout de même la légitimité du Président de la République. A la raison que l’élection d’un homme seul au suffrage universel qui consiste à l’extorsion de la souveraineté populaire par un monarque électif est un déni de démocratie.

      Or, Emmanuel Macron n’est pas même l’élu incontestable du suffrage universel. Sa « désignation » au poste de Chef de l’Etat n’est pas le résultat de la volonté populaire, même abusée, mais celui d’une ruse, d’une parodie d’élection, d’une manipulation éhontée, d’un « complot » ourdit par les plus hautes autorités de l’Etat sous la direction de François Hollande. Emmanuel Macron n’est pas l’élu légitime du peuple mais « le commis des banques » qui a été imposé à celui-ci. Foin d’être le Président de tous les Français, il n’en est pas même « le monarque électif » que fonde le suffrage universel, il n’est qu’un « dictateur » mandaté par les hautes sphères de la finance internationale avec l’aval et le soutien de tous les ennemis du peuple laborieux .

      Ce gouvernement est un gouvernement de « classe contre classe », l’expression de la pire réaction sociale. La Haine de classe qu’il véhicule transpire dans les propos injurieux du chef de l’Etat, qui s’autorise à qualifier de « fainéants » ceux précisément qui travaillent, qui fabriquent son pain, et par leur labeur génèrent les dividendes que lui et ses semblables « les oisifs » ne font que s’arroger et se partager.

      «L’impeachment » ! Voilà ce qu’il faut pour arrêter « la marche » de la machine à nuire macronnienne. Il faut éconduire sans tarder cet homme de la fonction présidentielle qu’il a usurpée. L’expulser par la petite porte de derrière l’Elysée, rue Saint-Honoré.

      La constitution française ne possède pas comme celle des Etats-Unis de clause « d’impeachment » mais qu’importe. En disposerait-elle que tous les ennemis des classes laborieuses coalisés feraient front et se serreraient autour pour défendre la « fonction présidentielle », la dépouille souillée de leur 5ème République et surtout la politique d’agression contre les classes laborieuses qu’ils partagent tous pleinement, depuis Vauquiez et Fillon jusqu’à Ségolène et François en passant par Sarko et Juppé. Non, ce n’est pas de ce genre « d’impeachment » là à l’anglo-américaine dont nous voulons parler mais de celui, à la française, que décrète le peuple insurgé par la grève et la manifestation, et qu’en notre idiome l’on nomme « empêchement », ou plus prosaïquement encore : « Macron dégage ! »

      Patrick Seignon. « lavoiedessansvoie.fr » Mercredi 13 septembre 2017.

    • Heure Local


      The Widgipedia gallery
      requires Adobe Flash
      Player 7 or higher.

      To view it, click here
      to get the latest
      Adobe Flash Player.
      Get this widget from WidgipediaGet this widget from WidgipediaMore Web & Desktop Widgets @ WidgipediaMore Web & Desktop Widgets @ Widgipedia
    • Partager



      Referencement gratuit
    • Les livres des voix

    • calendrier des voix

      Octobre   2017
      Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2 3 4 5 6 7
      8 9 10 11 12 13 14
      15 16 17 18 19 20 21
      22 23 24 25 26 27 28
      29 30 31