• LE COLOMBIN

      1. LE COLOMBIN


      La France révolutionnaire de la fin du dix -huitième siècle craignait le danger « césariste » qui menaçait la toute jeune République, et celui-ci était à son sens incarné par un jeune Général. Elle craignait De Lafayette et elle eut Bonaparte. L’Histoire retiendra peut-être que notre France ultraréactionnaire de ce début de vingt et unième siècle, parce qu’elle redoutait le danger lepenniste qui menaçait sa République sénile se jeta à corps perdu dans la dictature macronniste.

      Jeudi 22 mars, le conseil des Ministres a adopté la « loi antiterroriste » concocté par Gérard Collomb, Ministre d’Etat, Ministre de l’intérieur, « le vieux qui marcha le premier ».

      Je n’ajouterai rien pour définir cette loi au sens des libertés, me limitant à citer quelques titres de presse qui en disent long. Tous soulignent en effet que la prétendue loi antiterroriste n’est rien autre que la « légalisation » permanente de l’Etat d’urgence.
      (Le parisien)
      « Question du jour
      Faut-il instaurer un état d'urgence permanent ? »
      (Next impact)
      « Ligne par ligne, l’avant-projet de loi sur l’état d’urgence permanent »
      (Médiapart)
      « Etat d'urgence, état d'exception »
      . (Révolution Permanente)
      « En Marche vers la répression avec Collomb : "ce que sera la nouvelle loi terroriste" »
      (Libération)
      « Etat d’urgence : des travers dans l’Etat de droit »
      (Le figaro)
      « Comment le gouvernement veut normaliser l'état d'urgence »
      (France inter)
      « Etat d'urgence permanent ? »
      (Le Monde, police et justice)
      « Antiterrorisme : le gouvernement veut mettre l’état d’urgence dans le droit commun. »

      Neufs associations se sont déjà dressé contre, vent debout « Avec ce projet de loi, la France inaugure quelque chose que seule la Turquie a tenté de faire », a déclaré l’avocat William Bourdon » (Le mur des insoumis), lors d’une conférence de presse

      Sous la désignation de « loi antiterroriste », il s’agit en vérité de la mise en œuvre de l’une des pièces de l’arsenal législatif dont le gouvernement veut se munir pour faire face à la mobilisation que sa politique brutale antisociale ne devrait pas manquer d’engendrer. « Loi renforçant la lutte contre le terrorisme et la sécurité intérieure. » (Souligné par nous. ndlr). C’est pourquoi cette prétendue loi « antiterroriste » se révèlera très vite être une loi contre nos libertés fondamentales, contre la liberté de se réunir et de manifester.

      La « loi antiterroriste » de Gérard Collomb, est plus qu’une loi scélérate, plus qu’une loi liberticide. c’est un colombin puant que nous lâche un pouvoir illégitime. C’est le premier, ce ne sera pas le dernier. La semaine qui vient de s’écouler a été très prolixe en la matière, qui nous en annonce déjà plusieurs autres.


      Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr » Mercredi 27 juin 2017.
    • Heure Local


      The Widgipedia gallery
      requires Adobe Flash
      Player 7 or higher.

      To view it, click here
      to get the latest
      Adobe Flash Player.
      Get this widget from WidgipediaGet this widget from WidgipediaMore Web & Desktop Widgets @ WidgipediaMore Web & Desktop Widgets @ Widgipedia
    • Partager



      Referencement gratuit
    • Les livres des voix

    • calendrier des voix

      Octobre   2017
      Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2 3 4 5 6 7
      8 9 10 11 12 13 14
      15 16 17 18 19 20 21
      22 23 24 25 26 27 28
      29 30 31