• L’INSULTANTE VICTOIRE DE « LA MINORITÉ PRÉSIDENTIELLE »

      L’INSULTANTE VICTOIRE DE « LA MINORITÉ PRÉSIDENTIELLE »

      « 32 %, (c’était le score annoncé hier pour « en marche »), qui donne une majorité de 71 % (c’est celle projetée pour le parti présidentiel dans la prochaine assemblée) ça commence à faire beaucoup » remarquait hier soir un commentateur lors de la soirée électorale sur « France 2 ». Or la réalité est pire encore. 51,2 % des électeurs se sont abstenus hier 32 % de 49 % cela fait en vérité 15 % environ du corps électoral. C’est donc 15 (et non 32 %) d’électeurs Français qui fabrique une majorité parlementaire de 71 %.

      Alors, certes, comment le nier, dans l’état actuel des choses, les résultats du premier tour des élections législatives d’hier constituent une « éclatante victoire » de « En marche ». La minorité présidentielle disposera sans nul doute d’une majorité fabriquée de députés à l’Assemblée Nationale. Cela n’en constitue pas moins une insulte criante à la démocratie et aux électeurs Français.

      Une insulte à la démocratie et aux électeurs. Une de plus, car ce n’est pas la première. Nous les avons accumulées depuis le début de la session électorale (présidentielles législatives). Depuis les primaires qui étaient soi-disant un regain de démocratie et dont les résultats ont été bafoués aussi bien à « droite qu’à « gauche », les « Affaires » sorties fort à propos et instrumentalisées pour disqualifier un candidat gênant afin d’ouvrir « un boulevard » à celui du système et de la Finance. La diabolisation irrationnelle d’un parti légal afin de provoquer au deuxième tour un « vote obligatoire » pour ce même candidat du système. Pour aboutir à une pseudo-élection qui n’est en vérité qu’une cooptation déguisée.

      La volonté des électeurs de bousculer le « jeu politique français » a ainsi été exploité de manière éhonté. « Vous êtes fatigués, leur ont-ils dit, de l’alternance « droite/gauche », vous êtes indignés du jeu pervers de « l’UMPS » ? Qu’à cela ne tienne, nous allons vous exaucer, il n’y aura plus ni droite ni gauche, ils ne se succèderont plus pour faire la même politique, ils la feront ensemble de concert. Cette manière de se fiche de la tête du peuple témoigne du cynisme sans borne de « cette classe politique », et la condamne sans appel.

      La 5ème République s’enfonce dans la fange de l’Histoire. Il est temps de la précipiter aux abysses.


      Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr ». Lundi 12 juin 2017.
    • Heure Local


      The Widgipedia gallery
      requires Adobe Flash
      Player 7 or higher.

      To view it, click here
      to get the latest
      Adobe Flash Player.
      Get this widget from WidgipediaGet this widget from WidgipediaMore Web & Desktop Widgets @ WidgipediaMore Web & Desktop Widgets @ Widgipedia
    • Partager



      Referencement gratuit
    • Les livres des voix

    • calendrier des voix

      Août   2017
      Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2 3 4 5
      6 7 8 9 10 11 12
      13 14 15 16 17 18 19
      20 21 22 23 24 25 26
      27 28 29 30 31