• LETTRE A MES AMIS « GILETS-JAUNES » : QU’ELLE RÉPONSE APPORTER A LA POLITIQUE RÉPRESSIVE DE MACRON ?

      LETTRE A MES AMIS « GILETS-JAUNES » :


      QU’ELLE RÉPONSE APPORTER A LA POLITIQUE RÉPRESSIVE DE MACRON ?





      De semaines en semaines Macron et sa bande bouclent un peu plus l’espace de l’expression publique, confisquent les libertés, réprime, arrête arbitrairement et défère par millier, les manifestants en comparution immédiate. C’est le moyen qu’il ont trouvé pour interdire dans les faits le droit de manifester qu’il n’ont pas osé rayer dans les textes.



      Ainsi la France peuvent-ils prétendre reste un pays de « liberté » où le droit de manifester est reconnu par la loi, quand en vérité il est interdit par les méthodes policières et judiciaires. Ce dictateur est de la pire espèce. C’est un dictateur Faux-cul, qui n’ose pas assumer dans les mots la réalité qu’il met en œuvre par les actes.



      Un peuple s’est levé le 17 novembre 2018 aux ronds-points, et crie depuis sa misère et ses souffrances. Et la seule véritable réponse qu’a apportée jusque-là ce pouvoir est d’ordre répressif et judiciaire. Insulté, humilié, battu, blessé, mutilé, punis, le peuple retournera-t-il à la niche comme un chien martyrisé ?



      Il ne le doit pas. Il ne le faut pas. Songez amis à ce que serait le retour de bâton social si nous nous couchions devant se gouvernement brutal et arrogant.



      Non ! Le gouvernement « Monarchiste » dont la République s’est doté, met le peuple au défi, l’accule à ce choix pathétique : subir sa misère sans broncher ou faire face à la violence qu’on lui impose. Le peuple n’est pas chien et il refuse d’être esclave. C’est les yeux dans les yeux qu’il va relever le défi de ce pouvoir honni.



      Oh, et c’est le calcul pervers de l’insolent Macron, il veut séparer une « avant-garde » humiliée et en colère, de la grande masse du peuple, l’enfermer dans une nasse de violence désordonnées et désespérée, afin de la priver de tout soutien pour mieux la briser insolemment. Mais ce n’est pas comme ça que les choses vont se passer.



      Macron pèche par présomption. Il est sûr de sa supériorité intellectuelle et ce n’est là en vérité que le symptôme le plus certain de sa bêtise. Macron n’est qu’un « ANENA ».



      L’avant-garde ne va pas aller seule au « casse-pipe ». Elle ne va pas plus longtemps donner au pouvoir le plaisir de la défaire en détail. Nous allons nous déployer, en milliers de réunion publiques et sur les marchés, aller au devant des gens, appeler à la solidarité à la mobilisation, et à l'auto-défense. C’est le peuple tout entier qui va se soulever plus largement encore et serrer les rangs, se fonder partout, en Assemblées citoyennes de villes et villages, fédérées au niveau national dans une grande Assemblée démocratique des Assemblées, en quelque sorte une « Assemblée Nationale populaire ». Et c’est celle-ci qui recrutera, formera, équipera et mandatera elle-même une « garde Nationale populaire » adossée au vaste soutien du peuple tout entier, et qui sera chargé de relever sans faiblir, de manière réfléchie et ordonnée, le défi de la violence institutionnelle.


      L’insurrection est le droit sacré des peuples !


      Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr ». Lundi 1er Avril 2019.