• LE « GRAND DÉBAT » A LA RAMASSE

      LE « GRAND DÉBAT » A LA RAMASSE

      Certes on nous en met plein la vue. Comme d’habitude on nous enfume. On tente de nous aveugler, de travestir la réalité, de nous faire prendre des vessies pour des lanternes magiques, la grande opération de « Com » de Macron, pour un débat national authentique du peuple français. Tous les grands médias audiovisuels se sont mis au service de se travestissement de la vérité. Pourtant rien n’y fait. Les seuls qui y croient non par « foi » mais par « raison » sont ceux qui y ont un intérêt bien compréhensible pour défendre le pouvoir qui les sert et leurs dividendes. Les autres, l’écrasante majorité des Français considère avec dédain cette mise en scène médiatique. Un sondage « Odoxa » récent (74 % des Français) rend compte, bien que mal, de cette réalité.

      Macron va causer avec des Français, à Bourg de Péage par exemple. La veille déjà la ville est encerclée par des milliers de CRS. Personne ne rentre, personne ne sort sans fouille et contrôle d’identité. La Notaire du pays qui habite à l’extérieur mais dont l’étude se situe en ville et qui a un Rendez-vous pour la signature d’un acte avec des clients venus de loin a failli ne pas pouvoir se rendre à son étude. Il a fallu qu’elle décline son identité et prouve sa qualité de Notaire. Et pas plus tard qu’hier à Autun avez-vous remarqué cet impressionnant déploiement de service d’ordre pour soi-disant « causer gentiment avec des jeunes » ?

      Mais en ce cas, se dit-on, qui est à l’intérieur des murs de la ville assiégée ?

      Qui a les pattes assez blanches pour être autorisé à assister à la prestation orale du « Président » ? Le public, car il s’agit d’un public comme au cinéma ou au théâtre et non d’une assemblée d’interlocuteurs véritables, est sélectionné, trié sur le volet, des élus surtout, beaucoup d’élus convoqués pour faire masse et assurer la consistance et la docilité de l’auditoire. Non Macron malgré ses fanfaronnades et ses rodomontades n’a pas l’audace de rencontrer la France réelle. Non Macron n’a pas le courage de soutenir une véritable controverse avec de véritables interlocuteurs et contradicteurs. Il la ramène, protégé par un service d’ordre impressionnant, amorti par la présence massive des élus en service commandé, adulé par les médias vendus à ses maitres. Mais ce ventriloque de l’oligarchie financière n’a pourtant rien dans le ventre, et n’accepterait pour rien au monde une « joute oratoire telle que nous la pratiquions, nous autres « les Gaulois » avec un porte-parole, de taille, de la colère « Gilets-Jaunes ».

      Il fait son show. Non pas débat mais question réponses. Il sait tout, il peut répondre à tout. Il est persuadé l’ignare qu’il va de cette manière en mettre plein la vue au peuple « des illettrés » médusé, et que celui-ci conviendra bientôt qu’il « parle bien » et qu’il est de toute évidence bien plus intelligent que lui. Quarante-quatre millions de questions, quarante-quatre millions de réponses. Il est pris de logorrhée, il s’entend, il s’écoute, il est ravi de son éloquence et de ses propres effets. Il est omniprésent ! Il est omniscient !

      Il est idiot surtout. Il fatigue ses auditoires, il fatigue les téléspectateurs, il fatigue des élus aussi de plus en plus nombreux, il fatigue ses oppositions, il fatigue même sa majorité qui s’érode et s’oxyde, il fatigue les journalistes (Je ne parle pas là des officiers de propagande de certaines antennes de télévisions) il fatigue les policiers à ses ordres chargés du maintien de son ordre.

      Ne comprenez-vous pas Monsieur Macron qu’à trop saturer l’espace médiatique vous indisposez les Français ?

      Ne comprenez-vos pas Monsieur Macron que les Français « ignares » auxquels vous êtes convaincus de vous adresser ont pourtant suffisamment de bon sens pour comprendre qu’à trop parler vous ne pouvez ni entendre ni écouter (à part vous-même.)

      Ne comprenez-vous pas Monsieur Macron qu’il serait dans votre intérêt bien compris, et surtout celui de la France, de vous taire enfin, et de laisser parler la France en colère ?


      Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr ». Vendredi 8 février 2019.
    • Partager















    • calendrier des voix

      Février   2019
      Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2
      3 4 5 6 7 8 9
      10 11 12 13 14 15 16
      17 18 19 20 21 22 23
      24 25 26 27 28