• LES DEUX « Z’YEUX » DE LA FRANCE

      LES DEUX « Z’YEUX » DE LA FRANCE

      Je sais que nous Français avons quelque fois honte de notre terrible passé colonial, et cherchons à diluer l’horreur jusque dans la négation de l’étymologie des mots. Ainsi les populations autochtones de « nos » territoires d’outre-mer nous dénommeraient-elles les « z’oreilles » parce que les métropolitains blancs tendaient « la zoreille » pour mieux ouïr le parler créole, ou tout autre baliverne. La vérité, aussi dure à entendre soit-elle est que les populations créoles nous ont appelé les Z’oreilles » parce que c’étaient une pratiques courantes de couper les oreilles des esclaves marrons ou révoltés.

      Sous la direction d’Emmanuel Macron et de Christophe Castaner vient d’être instaurée une nouvelle pratique de mutilation qui n’a rien à envier à l’horreur des temps coloniaux. Il s’agit à présent de crever au moins un œil à ces esclaves d’aujourd’hui que sont « les Français d’en bas », qui osent prôner la révolte et contester le pouvoir en place. C’est une politique délibérée et un jeu pervers auquel s’amusent certains éléments des forces de l’ordre sous les directives des plus hautes autorités de l’État.

      Nul doute que dans une salle d’écoutes du ministère de l’intérieur quelques hauts fonctionnaires et le ministre s’esbaudissent au spectacle du dernier œil crevé. Encore un disent-ils probablement qui ne passera plus inaperçu de nos services.

      Et dans une cinquantaine d’années, quand les générations nouvelles interrogeront, pourquoi leurs grands-parents appelaient-ils les gouvernants et la « classe politique » « les zyeux » certains dictionnaires menteurs émettrons maintes hypothèses bizarres, du genre : « parce qu’ils avaient de beaux yeux » ou « parce qu’ils avaient le peuple à l’œil ».

      Mais les plus avisés se souviendront qu’on les avait appelé les « zyeux » parce qu’ils s’autorisaient, pour satisfaire leur pulsions violentes et leur grande perversité, à faire crever les yeux des manifestants.

      La France a déjà deux « zyeux »,(pour l’état civil : Emmanuel Macron et Christophe Castaner).



      Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr ». Dimanche 3 février 2019.
    • Partager















    • calendrier des voix

      Avril   2019
      Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2 3 4 5 6
      7 8 9 10 11 12 13
      14 15 16 17 18 19 20
      21 22 23 24 25 26 27
      28 29 30