• DES RONDS-POINTS AUX ASSEMBLÉES

      DES RONDS-POINTS AUX ASSEMBLÉES

      J’ai dit et je maintien, que malgré les réticences d’un grand nombre, le mouvement « Gilets-Jaunes » doit se structurer.

      Ces réticences il ne faut pas les ignorer, il faut les respecter. Elles rendent compte de 35 années d’expériences négatives des français d’en bas à l’égard de la politique, des syndicats et des « organisations » en général. Mais il faut les surmonter par la discussion et la conviction.

      Les « Gilets-Jaune » qui veulent la montée en puissance et la victoire au bout de leurs revendications et de leurs aspirations, ont en vérité envie de se laisser convaincre des moyens de parvenir à leurs fins.

      Ne pas se structurer ce serait précisément le plus sûr moyen de tomber dans les travers dont on veut se prémunir. D’être pris aux pièges que l’on veut tant éviter. On le voit dans la fébrilité qui règne, de « parti » qui se crée, de liste « aux prochaines élections européennes » qui se proclame, etc. Car les « égos » les aventuriers, les rapaces, les grands manipulateurs, certains partis politiques et autres acteurs encore, sont à l’œuvre, qui voudraient bien, pour les uns souffler leur victoire aux Gilets-Jaunes, pour les autres faire avorter leur mouvement ou à défaut l’instrumentaliser à leur propres fins ou au service même précisément de ceux que l’on voudrait virer.

      Attention, un pouvoir que l’on « expulse » par la grande porte cherchera toujours à revenir par la porte de service ou par la fenêtre.

      Le mouvement des Gilets-Jaunes doit se structurer. Mais attention, je ne dis pas, surtout pas, qu’il doit se structurer en parti politique. Il doit se structurer, dans le respect de sa forme, de sa disparité et de sa nature originelle comme un mouvement populaire englobant toute sa diversité et prolongeant sous une autre forme « l’agora des ronds-points » : « En Assemblées populaires de villes et de villages.

      Ces Assemblées populaires de Villes et de Villages seront les structures d’expressions du peuple rassemblé et les embryons du nouveau pouvoir populaire en gestation. Non pas les expressions de tels ou tels courant politique ou philosophique, mais les briques de la nouvelle République à naitre.

      L’appel de Commercy, dont j’ai précédemment publié le texte dans ces pages, me parait tout à fait aller dans ce sens. C’est pourquoi je l’appui sans restriction et invite tous les « Gilets-Jaunes » de France à en faire tout autant.


      Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr » Samedi 2 février 2019.
    • Partager















    • calendrier des voix

      Août   2019
      Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2 3
      4 5 6 7 8 9 10
      11 12 13 14 15 16 17
      18 19 20 21 22 23 24
      25 26 27 28 29 30 31