• APPEL DE COMMERCY

      APPEL DE COMMERCY


      Voilà comment j'ai réagit dans un "courriel" à la réception de cet Appel.


      "Il est parfait cet appel. Je n'aurai même pas oser rêver d'un tel manifeste aussi clair, aussi condensé, aussi juste en tout point. Cela rejoint parfaitement ma manière de voir et la stratégie que j'imaginai, et nous permet de faire un bond de géant dans le bon sens. Bien sûr qu'il faut que l'on s'inscrive dans cette initiative. Ça donne du cœur au ventre."

      Patrick.
      J'ai ajouté en annexe mon appel du ..... sorti sur Loches, qui désignait déjà cette voie comme la bonne voie à suivre.

      APPEL DE LA PREMIÈRE

      « ASSEMBLÉE DES ASSEMBLÉES » DESGILETS JAUNES




      Nous, Gilets Jaunes des ronds-points, des parkings, des places, des assemblées, des manifs, nous sommes réunis ces 26 et 27 janvier 2019 en « Assemblée des assemblées », réunissant une centaine de délégations, répondant à l’appel des Gilets Jaunes de Commercy.

      Depuis le 17 novembre, du plus petit village, du monde rural à la plus grande ville, nous nous sommes soulevés contre cette société profondément violente, injuste et insupportable. Nous ne nous laisserons plus faire ! Nous nous révoltons contre la vie chère, la précarité et la misère. Nous voulons, pour nos proches, nos familles et nos enfants, vivre dans la dignité. 26 milliardaires possèdent autant que la moitié de l’humanité, c’est inacceptable. Partageons la richesse et pas la misère ! Finissons-en avec les inégalités sociales ! Nous exigeons l’augmentation immédiate des salaires, des minimas sociaux, des allocations et des pensions, le droit inconditionnel au logement et à la santé, à l’éducation, des services publics gratuits et pour tous.

      C’est pour tous ces droits que nous occupons quotidiennement des ronds-points, que nous organisons des actions, des manifestations et que nous débattons partout. Avec nos gilets jaunes, nous reprenons la parole, nous qui ne l’avons jamais.

      Et quelle est la réponse du gouvernement ? La répression, le mépris, le dénigrement. Des morts et des milliers de blessés, l’utilisation massive d’armes par tirs tendus qui mutilent, éborgnent, blessent et traumatisent. Plus de 1.000 personnes ont été arbitrairement condamnées et emprisonnées. Et maintenant la nouvelle loi dite « anti-casseur » vise tout simplement à nous empêcher de manifester. Nous condamnons toutes les violences contre les manifestants qu’elles viennent des forces de l’ordre ou des groupuscules violents. Rien de tout cela ne nous arrêtera ! Manifester est un droit fondamental. Fin de l’impunité pour les forces de l’ordre ! Amnistie pour toutes les victimes de la répression !

      Et quelle entourloupe que ce grand débat national qui est en fait une campagne de communication du gouvernement, qui instrumentalise nos volontés de débattre et décider ! La vraie démocratie, nous la pratiquons dans nos assemblées, sur nos ronds-points, elle n’est ni sur les plateaux télé ni dans les pseudos tables rondes organisées par Macron.

      Après nous avoir insultés et traités de moins que rien, voilà maintenant qu’il nous présente comme une foule haineuse fascisante et xénophobe. Mais nous, nous sommes tout le contraire : ni racistes, ni sexistes, ni homophobes, nous sommes fiers d’être ensemble avec nos différences pour construire une société solidaire.

      Nous sommes forts de la diversité de nos discussions, en ce moment même des centaines d’assemblées élaborent et proposent leurs propres revendications. Elles touchent à la démocratie réelle, à la justice sociale et fiscale, aux conditions de travail, à la justice écologique et climatique, à la fin des discriminations. Parmi les revendications et propositions stratégiques les plus débattues, nous trouvons : l’éradication de la misère sous toutes ses formes, la transformation des institutions (RIC, constituante, fin des privilèges des élus…), la transition écologique (précarité énergétique, pollutions industrielles…), l’égalité et la prise en compte de toutes et tous quelle que soit sa nationalité (personnes en situation de handicap, égalité hommes-femmes, fin de l’abandon des quartiers populaires, du monde rural et des outres-mers…).

      Nous, Gilets Jaunes, invitons chacun avec ses moyens, à sa mesure, à nous rejoindre. Nous appelons à poursuivre les actes (acte 12 contre les violences
      policières devant les commissariats, actes 13, 14...), à continuer les occupations des ronds-points et le blocage de l’économie, à construire une grève massive et reconductible à partir du 5 février. Nous appelons à former des comités sur les lieux de travail, d’études et partout ailleurs pour que cette grève puisse être construite à la base par les grévistes eux-mêmes. Prenons nos affaires en main ! Ne restez pas seuls, rejoignez-nous !

      Organisons-nous de façon démocratique, autonome et indépendante ! Cette assemblée des assemblées est une étape importante qui nous permet de discuter de nos revendications et de nos moyens d’actions. Fédérons-nous pour transformer la société !

      Nous proposons à l’ensemble des Gilets Jaunes de faire circuler cet appel. Si, en tant que groupe gilets jaunes, il vous convient, envoyez votre signature à Commercy (assembleedesassemblees@gmail.com). N’hésitez pas à discuter et formuler des propositions pour les prochaines « Assemblées des assemblées », que nous préparons d’ores et déjà.

      Macron Démission !
 Vive le pouvoir au peuple, pour le peuple et par le peuple.

      Appel proposé par l’Assemblée des Assemblées de Commercy.

      Il sera ensuite proposé pour adoption dans chacune des assemblées locales.





      APPEL URGENT
      A TOUS LES « GILETS-JAUNES »





      CHERS AMIS CITOYENS ET CAMARADES :

      Toutes les forces menteuses au service du gouvernement se sont mises en branle pour prouver que le mouvement des Gilets-Jaunes s’essouffle et pour justifier le coup de grâce que le ministère de l’intérieur veut lui porter en dispersant tous les « ronds-points » les « regroupements de toute sorte » et « points de fixation » divers.

      J’appelle tous les « gilets jaunes » à se réunir sans attendre afin de prendre, avant d’être dispersés, les dispositions nécessaires à la survie du mouvement sous d’autres formes.

      Il faut, c’est une question de vie ou de mort du mouvement, malgré les réticences, que je connais, d’un grand nombre d’entre vous, à toute idée de structuration, se constituer en association loi 1901 sous l’appellation « d’Assemblées populaires de ville, de village, etc. Ce qui permettra de rester regrouper, de gagner au mouvement actif des milliers d’autres citoyens qui ne lui avait apporté jusque-là que leur accord passif et leur soutien moral.

      Ces assemblées se réuniront de manière hebdomadaire, pour se compter, de plus en plus nombreux et forts, se réchauffer et se rassurer « tous ensemble », amplifier la voix des « gilets-jaunes », Elaborer un véritable cahier revendicatif commun afin, nonobstant ses disparités, de cimenter le mouvement et décevoir toutes les Cassandres qui misant sur cette diversité augurent son éclatement. C’est lors de ses assemblées que seront définies et organisées les actions futures pour continuer d’exister et de se faire entendre.

      Votre dévoué, Patrick Seignon
    • Partager















    • calendrier des voix

      Mars   2019
      Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2
      3 4 5 6 7 8 9
      10 11 12 13 14 15 16
      17 18 19 20 21 22 23
      24 25 26 27 28 29 30
      31