• DEMAIN : « LA RÉVOLUTION DES JONQUILLES » (LA FRANCE EN JAUNE)

      DEMAIN : « LA RÉVOLUTION DES JONQUILLES »
      (LA FRANCE EN JAUNE)

      L’année a passé, une nouvelle a commencé sa carrière, et « les Gilets-Jaune » sont toujours là.

      Oh, certes, nous ne nous mentirons pas. Au tournant de ces deux années, le mouvement a paru faiblir quelque peu. Les violences imposées par les forces de l’ordre, la dimension du dispositif policier, la France « en état de siège », la quasi impossibilité de manifester librement, le « nettoyage des ronds-points, la multiplication des gardes-à-vues et des procédures de comparution immédiates, la judiciarisation, tout cela a eu un effet négatif sur la mobilisation. Mais au regard du contexte, ce qui est surprenant, ce n’est pas le repli relatif de la mobilisation, c’est qu’elle ait tenue, qu’elle ait passé avec succès le cap difficile des fêtes de fin d’années.

      Les seules réponses qu’ait données le pouvoir sont, soit désuètes ou ridicules en ce qu’il s’agit de revendications sociales, soit méprisantes et provocatrices, en ce qui concerne « le retour à l’ordre ». Les vœux à la Nation du Président de la République ont une nouvelle fois fait la preuve du mépris dans lequel celui-ci tient le peuple, de son arrogance maintenue et de sa brutalité renouvelée. Si l’on y ajoute les nouvelles « venues du front », interpellation d'Eric Drouet et nombreux autres, Gilets-jaune et ouverture de plusieurs affaires judiciaires à leur encontre, il faut en conclure qu’un vent mauvais souffle sur la France. L’incendie social court toujours et la braise jaune va à nouveau se répandre partout.

      Macron et ses acolytes ont cru, exploitant la « trêve des confiseurs » qu’ils allaient réduire « les Gilets-Jaune ». Ils ont voulu escamoter le mouvement, le cacher, lui interdire, plus que le droit de manifester, celui-là même d’exister et de s’identifier en jaune.

      Eh bien, ce sera raté.

      Eh bien dans ces circonstances, si vêtir ou arborer le « Gilet », brandir un drapeau ou un étendard, parer de jaune sa maison, son chien ou son balcon, tout cela s’apparente à des actes de contestation du pouvoir, nous n’allons pas nous en priver. Macron va à nouveau blêmir.

      Que chaque Français -y apporte sa part. Mettez du jaune partout. Il sera bientôt là le temps « du printemps Français » et des jonquilles.


      QUE LA FRANCE TOUTE ENTIÈRE SE PARE DE JAUNE

      Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr ». Vendredi 4 Janvier 2019.
    • Partager















    • calendrier des voix

      Janvier   2019
      Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2 3 4 5
      6 7 8 9 10 11 12
      13 14 15 16 17 18 19
      20 21 22 23 24 25 26
      27 28 29 30 31