• MACRON SE FICHE DE NOUS, SÉVÈRE !

      MACRON SE FICHE DE NOUS, SÉVÈRE !

      Dans les réactions à chaud ce soir la plupart des intervenants, occupés par les commentaires sur les prétendues « annonces sociales » ont omis de relever la « mise en bouche » du discours présidentiel.

      Mais en vérité la première chose qu’il convient de retenir de l’intervention du « petit Macron », c’est qu’il s’est payé, le mal appris, de leçons de morale républicaine à l’adresse des représentants de l’opposition politique ou syndicale, et du mouvement des « Gilets-jaunes » et surtout qu’il a proféré à son encontre et contre les libertés publiques de sourdes menaces à peine voilées.

      « Désormais le calme et l’ordre républicain doivent régner. J’ai donné des instructions en ce sens » a t-il dit à peu près. C’est dire que des mesures de rétorsions de toutes sortes vont-être déployées, administratives, policières, judiciaires, contre les regroupements, points de fixation, et actions du mouvement. Avec des PV, des gardes à vues, des assignations en justice, etc. Et que les manifestations seront interdites et réprimées encore plus durement. Cette entrée en matière inquiétante du discours présidentiel constitue déjà, à elle seule, une injure à la mobilisation populaire et une provocation à son encontre

      Quant au prétendu « tournant social » je ne prendrai qu’un exemple : « Le salaire d’un travailleur au SMIC augmentera de 100 euros par mois dès 2019 sans qu’il en coûte un euro de plus à l’employeur ». ?

      Un salaire qui augmente sans que l’employeur paye, …. C’est quoi cette histoire de fou ?

      Les « gilets-jaunes revendiquent un nouveau partage plus équitable des richesses. Il s’agit là de ne rien changer au partage inique en vigueur.

      Comment cela peut-il fonctionner ? Par la diminution des charges sur salaire. Mais ces charges sont « du salaire différé qui servent à financer les prestations sociales. Si elles ne sont plus retenues, certes le salaire net apparent augmentera à la fin du mois mais pas le SMIC, pas le salaire brut. Autrement dit Macron prend dans la poche même des salariés ce qu’il prétend leur donner. C’est « payez-vous vous-même. Or, si les recettes sociales diminuent, vous l’avez compris, les prestations sociales diminueront aussi. On vous reprendra d’un côté ce que l’on vous avait donné de l’autre. Pire même, y songez-vous, cela revient à fiscaliser une part du salaire, payez par les impôts. Quels impôts et de qui ? C’est une véritable tromperie. C’est rien moins que du « foutage de gueule ».

      Et bien sûr tout le reste est à l’à venant.

      Alors non ! Décidément non ! L’intervention d’Emmanuel Macron hier soir est moins que satisfaisante, ce n’est pas une "adresse" c'est un "crachat à la Nation".

      Insulté le mouvement des Gilets Jaunes va se raidir et c’est lui qui doit se mettre en état à présent de donner une dure leçon de morale Républicaine à ce « dictateur » insolent.


      Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr ».Lundi 10 décembre 2018.
    • Partager















    • calendrier des voix

      Août   2019
      Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2 3
      4 5 6 7 8 9 10
      11 12 13 14 15 16 17
      18 19 20 21 22 23 24
      25 26 27 28 29 30 31