• L’impertinent

      L'IMPERTINENT
      (La conduite de l’animal est révélatrice du caractère de son maitre.)

      Vous avez vu et entendu, sur TF1 ; l’odieux personnage qui se nomme Alexandre Benalla, Chargé de mission à l’Elysée. Pas moi. Mais j’ai eu vent par la presse et le net de l’arrogance de cet impertinent.

      Ce monsieur, au centre d’une affaire qui souille la République et l’institution présidentielle, s’autorise un trait d’humour : « Ce n’est pas une affaire d’État, c’est une affaire d’été. » Puis il s’autorise même à qualifier ses actes répréhensibles « d’actes citoyens ».Il se fiche des français, de la représentation nationale et de la commission d’enquête du parlement.

      Oui, c’est une affaire d’État, et des plus graves car elle est révélatrice d’une dérive monarchique qui annule la République elle-même.

      L’arrogance, la goujaterie de l’individu n’a d’égale que celle du « Prince » qui l’emploie. Il en va en effet fréquemment ainsi que la conduite de l’animal soit révélatrice du caractère de son maitre.

      Benalla doit rabaisser son caquet et répondre avec la modestie qui sied à un accusé aux questions de la commission d’enquête parlementaire, d’ailleurs déjà biaisée.

      Mais c’est surtout et avant tout « Minus Jupiter », son maitre bien aimé, qui doit être traduit devant une commission d’enquête parlementaire et démis au plus vite de ses fonctions usurpées. « L’impeachment » n’existe pas dans la constitution française ? Alors il faut l’inventer et l’appliquer pour la circonstance. Le Congrès peut cela et sauver ainsi l’honneur de la République. A défaut c’est dans la fange que celle-ci finira sa carrière.



      Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr ». Dimanche 29 juillet 2018.
    • Partager















    • calendrier des voix

      Mars   2019
      Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2
      3 4 5 6 7 8 9
      10 11 12 13 14 15 16
      17 18 19 20 21 22 23
      24 25 26 27 28 29 30
      31